Magazine France

Programme de Jacques Bigot : Redonner à l’Alsace le goût de la prospérité

Publié le 02 mars 2010 par Popote67

CIMG2519Voici les propositions de Jacques Bigot pour l'Alsace. Toutes les informations sur son site de campagne : http://www.jacques-bigot.com

Redonner à l’Alsace le goût de la prospérité

  • Lancer un plan d’urgence pour la création d’emplois, en particulier dans le secteur des services à la personne en lien avec l’ensemble des collectivités locales de la région
  • Créer une « conférence des territoires » pour définir une nouvelle stratégie de développement économique
  • Développer les réseaux d’entreprises innovantes par un soutien financier et technique
  • Mettre en place une agence unique de « prospective et d’intelligence économique et sociale »
  • Créer un fonds régional d’investissement et de restructuration pour permettre à la Région de prendre des participations dans les entreprises et d’accompagner les restructurations
  • Favoriser l’émergence, autour d’OCRE, d’un véritable pôle cohérent et accessible de services d’aides à la création d’entreprises
  • Créer un véritable service public régional de l’orientation et de la formation professionnelle
  • Sécuriser les parcours professionnels en contractualisant les aides aux entreprises à des objectifs de formation (« clause de conditionnalité sociale ») et par la mise en place de « contrats de continuité professionnelle » pour les salariés victimes ou menacés de licenciement
  • Instaurer la gratuité des manuels scolaires pour les lycéens et du trousseau pour les apprentis
  • Mettre en place un « pack autonomie » pour les jeunes afin de favoriser l’accès au logement, à la santé et au permis de conduire
  • Lancer un plan pour les lycées numériques (tableau blanc numérique, connexion haut débit, environnement numérique de travail)
  • Accompagner l’émergence d’une université unique en Alsace et soutenir le développement de la recherche et de l’innovation, dans le cadre d’une démarche de contractualisation
  • Développer le réseau des villes de la conférence du Rhin supérieur et les Eurodistricts existants en y renforçant nos positions et agir pour que notre région occupe toute sa place dans l’association des régions du grand Est
  • Encourager le développement de l’économie sociale et solidaire en mettant en place un dispositif d’aides spécifiques permettant d’apporter un soutien à l’ensemble des structures, y compris associatives, et en créant une maison de l’économie sociale et solidaire
  • Agir contre les inégalités en matière de santé dans le cadre de réseaux de soins assurant une offre médicale complète et en mettant en place des contrats pour l’accès aux soins avec les communes et les praticiens
  • Encourager la création de logements sociaux et favoriser la réduction des charges dans le cadre d’une politique de contractualisation avec les communes et les inter-communalités

Programme de Jacques Bigot : Redonner à l’Alsace le goût de la prospérité

Faire de l’Alsace une région à l’avant-garde en matière environnemental

  • Adopter un Plan climat régional ambitieux avec, comme objectif  à l’horizon 2020, une réduction de 30 % des émissions de gaz à effet de serre, de 30 % de la consommation énergétique totale et une augmentation de 30 % de la part des énergies renouvelables sur l’ensemble des énergies utilisées en Alsace
  • Réaliser un bilan carbone du fonctionnement et des activités de la collectivité régionale pour en déduire un plan d’actions détaillé
  • Instaurer une évaluation carbone des projets soutenus par la Région, assortie de la création d’une prime climat pour les projets exemplaires
  • Créer un Fonds régional pour le climat, associant des financements d’origine privée, permettant de soutenir la mutation écologique de nos entreprises
  • Créer une Agence régionale pour le climat, réunissant les acteurs régionaux, qui aura pour vocation d’animer la politique régionale pour le Climat, d’en accompagner la concrétisation et d’en mener l’évaluation et le suivi
  • Apporter un soutien aux actions initiées par les citoyens, en appuyant l’émergence de réseaux d’entreprises pour le climat, les démarches des collectivités exemplaires et les acteurs de l’éducation à l’environnement, notamment dans les lycées
  • Coordonner, au niveau de la région, l’élaboration de plans climat territoriaux locaux
  • Instaurer  une clause de « conditionnalité énergétique » qui invitera les entreprises sollicitant des aides à faire la démonstration de leur sobriété énergétique
  • Mise en place de dispositifs de « Primes Énergies » permettant de convertir en aides contractualisées les efforts d’économies d’énergies réalisés par les lycées ou les entreprises touristiques par exemple
  • Faciliter l’accès des personnes les plus défavorisées aux investissements d’économies d’énergie.
  • Développer le recours aux énergies afin de tendre vers l’objectif d’une part de 30 % de ces sources d’énergies sur l’ensemble des énergies utilisées en Alsace : d’ici 2016, le budget consacré au développement des énergies renouvelables sera doublé
  • Soutenir tous les projets qui améliorent la compétitivité des transports collectifs, doux et actifs : train, tram-train, bus, co voiturage, auto partage…
  • Expérimenter un nouveau dispositif d’évaluation des déplacements induits : les projets soumis pour avis ou pour soutien devront prévoir une simulation des déplacements générés par l’activité prévue
  • Élaborer un schéma régional des transports et des accessibilités, dans le cadre d’une démarche associant l’ensemble des acteurs économiques et sociaux, les collectivités locales et les usagers
  • Limiter à un euro par trajet le coût des transports collectifs domicile – travail, à la charge des salariés dans le cadre des Plans de Déplacements d’Entreprise (PDE)
  • Développer un réseau des gares et de pôles d’échanges en milieu urbain et dans les territoires ruraux pour favoriser l’inter-modalité
  • Encourager le recours aux transports collectifs et doux par un soutien au vélo, voies vertes et fluviales, par le développement du co-voiturage et la généralisation des stations pour les voitures électriques
  • Inscrire l’objectif de diversité et de qualité biologique des espaces au cœur de toutes les politiques régionales
  • Renforcer les synergies entre les différents Schémas de COhérence Territoriale (SCOT)
  • Instaurer des dispositifs de gestion contractuelle des espaces naturels et ouverts, à l’exemple de l’expérimentation menée dans les parcs naturels régionaux.
  • Lancer un programme « Agriculture - Alimentation - Santé » qui portera notamment sur le soutien aux circuits de distribution, aux filières et aux pratiques d’agriculture durable
  • Soutenir les activités non délocalisables comme l’agriculture, la filière bois-chauffage et le tourisme durable

Programme de Jacques Bigot : Redonner à l’Alsace le goût de la prospérité

Faire de l’Alsace une région unie et plus forte

  • Instaurer une gouvernance régionale moderne et ouverte sur l’ensemble des acteurs et citoyens des territoires avec la mise en place d’assises décentralisées pour débattre des enjeux d’aménagement et étudier les projets
  • Organiser un grand débat public et transparent sur le devenir de la centrale de Fessenheim au deuxième semestre 2010
  • Mettre en place des outils de contractualisation avec les territoires plus justes et plus efficaces
  • Expérimenter de nouveaux transferts de compétence au bénéfice de la Région
  • Garantir l’efficacité fiscale et budgétaire de l’organisation régionale
  • Renforcer l’efficacité et la justice des relations entre la région et les territoires dans le cadre d’une évolution des contrats de pays et des chartes des Parcs Naturels Régionaux (PNR)
  • Mobiliser les fonds structurels de manière équitable au bénéfice de tous les territoires
  • Renforcer la cohérence et les synergies entre partenaires dans les différentes coopérations transfrontalières
  • Améliorer les dessertes de la région par voie fluviale, ferroviaire et aéroportuaire et achever au plus vite la liaison TGV Rhin-Rhône
  • Renforcer l’accessibilité aérienne dans le cadre d’une réelle approche régionale, à l’échelle du Rhin supérieur
  • Prendre toute notre place dans les instances partenariales du Rhin supérieur en associant étroitement l’ensemble des acteurs et notamment les Eurodistricts et le réseau des villes du Rhin supérieur
  • Définir une stratégie de positionnement européen et international de la région avec l’ensemble des acteurs concernés, notamment les filières régionales de l’innovation, de la recherche et de l’enseignement supérieur
  • Conforter les actions de coopération décentralisée et de solidarité internationale et plus particulièrement les rapports Nord Sud, en renforçant le rôle de coordination assurée par l’Institut Régional de COopération Développement (IRCOD)
  • Soutenir de manière active les réseaux d’Alsaciens en France et dans le monde
  • Mettre en place un mécanisme de subventions permettant l’accès à la culture en milieu rural comme urbain
  • Apporter un soutien renforcé à la création pour les compagnies et les artistes régionaux
  • Mettre en place avec les territoires une politique ambitieuse de développement des pratiques sportives avec de nouveaux équipements
  • Encourager le bilinguisme dès le plus jeune âge dans les écoles et dans le cadre de la vie culturelle de notre région
  • Encourager et accompagner l’apprentissage et l’utilisation de l’alsacien
  • Valoriser l’histoire de notre région et établir un lien entre les cultures

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Popote67 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte