Magazine Société

Avancée religieuse

Publié le 02 mars 2010 par D.ieu Nous Aime...
Drapeau Royaume-Uni 4.jpgAu Royaume-Uni, des évêques anglicans ont appelé le 23 février 2010 à un changement législatif afin d'autoriser l'union des couples homosexuels dans les lieux de culte britannique.
London Times.jpgDans une lettre au journal The Times, le groupe de sept évêques et anciens évêques siégeant à la Chambre des Lords, la chambre haute du parlement britannique, expliquent qu’ils jugent "totalement discriminatoire" la loi actuelle sur les partenariats civils.
Les signataires de la lettre sont l’évêque de Leicester, l'évêque de Salisbury, le doyen de Southwark et quatre évêques retraités.
Aujourd'hui seuls les couples hétérosexuels peuvent se marier religieusement en Grande-Bretagne, les couples homosexuels n'ayant droit qu'aux seuls partenariats civils signés dans des locaux laïcs.
Mariage 10.jpgLes évêques écrivent "Les couples hétérosexuels ont le choix entre une union civile et un mariage religieux. Les couples homosexuels n'ont pas droit à ce choix. Priver des croyants de l'opportunité d'échanger les vœux les plus importants de leur vie dans l'église ou la synagogue de leur choix, selon leur liturgie, est totalement discriminatoire".
L’amendement supprimera l’interdiction de l’enregistrement des unions homosexuelles dans les églises, les synagogues, les mosquées et tous autres lieux de culte.
Les évêques veulent que l’on permette aux institutions religieuses d’enregistrer des unions civiles dans leurs lieux de culte, si elles le souhaitent.
L'amendement devrait aussi proposer que le langage religieux puisse être autorisé au cours des cérémonies pour les unions des couples homosexuels.
Les évêques ont appelé les membres de la Chambre des Lords à soutenir cet amendement.
Dans l’Église d’Angleterre, la Communion anglicane qui est divisé sur les unions des personnes de même sexe, maintiendra son interdiction officielle.
Mais si l’interdiction est levée, comme cela semble probable, le clergé pourra ignorer cette interdiction.
Timothy Stevens, évêque de Leicester.jpgL’amendement sera sans doute soutenu par les Conservateurs et l'est par l’évêque de Leicester, Monseigneur Timothy Stevens qui est à la tête des 26 évêques siégeant à la Chambre des Lords.
Les Quakers, les Unitariens, ainsi que le Judaïsme libéral soutiennent également l’amendement.
Si l’amendement est voté, il risque d’intensifier les menaces de schisme au sein de la Communion anglicane, entre les partisans et les opposants au mariage des personnes de même sexe.
Waheed All, Lord anglais gay.jpgQuand l'amendement déposé par Waheed Alli, un Lord travailliste ouvertement homosexuel, avait été discuté le 25 janvier 2010, il avait été combattu par les évêques de Winchester et de Chichester parce qu’ils estiment qu'il serait une pression inacceptable sur l'Église et brouillerait la distinction entre le mariage et l'union civile.
Waheed Alli avait alors retiré l'amendement, mais à moins que le gouvernement décide de présenter lui-même la modification du texte de loi, on s'attend à ce qu'il représente l’amendement en ce début mars.
Le gouvernement hésite encore à soutenir l’amendement.
Il veut éviter une autre confrontation avec les responsables des Églises comme lors du vote de la loi d’égalité dans l’emploi, incluant l’emploi des LGBT dans les organismes religieux, loi qui avait été critiquée par le pape Benoît XVI.
Stonewall.jpgStonewall, l’association britannique de défense des LGBT a déclaré "Nous savons que c'est une question importante pour seulement un nombre restreint de personnes, mais c'est néanmoins important. Et l'amendement précise que la célébration des unions civiles sera permise, et non obligatoire".
On s'attend à ce que les chrétiens conservateurs et homophobes s’opposent fortement à ce projet de loi.
Andrea Williams, Christian Legal Centre.jpgChristian Legal Centre.jpgAndrea Williams, du Christian Legal Centre a déclaré "Ce qui est avancé comme étant une liberté religieuse aujourd'hui sera employée pour enlever la liberté religieuse à l'avenir. Les militants homosexuels ont précisé que ce n'est pas la finalité. C'est une étape pour forcer les Églises à unir des personnes de même sexe à l'encontre de leur croyance. Le changement de la loi brouillera encore plus la distinction entre le mariage et ce que le gouvernement propose comme cérémonie purement séculaire".
Seigneur, fais que l’amour soit reconnu et fêté pour tous.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


D.ieu Nous Aime... 72 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine