Magazine Blog

Le Père Noël Est Une Ordure.

Par Mélina Loupia
Nous sommes en novembre, l'automne commence à prendre des libertés et tente de rivaliser avec l'hiver, dont le premier jour n'est autre que celui qui précède l'antépénultième jour de la belle nuit de Noël. En gros, j'ai encore largement le temps de me demander où j'ai bien pu entasser, compacter le carton qui dégueule de guirlandes et autres boules qui me les mettent à cette époque. Sauf que depuis hier matin, le temps a fait un bond en avant. Dans ma boite à lettres postales, je déniche le quart d'un tronc d'arbre recyclé de publicités quelconques, l'édition de La Dépêche Du Midi du jour et un escargot dont je me demande par quelle entremise il a réussi à glisser sa coquille dans la boite. Je pose le tout négligemment sur la table de la salle à manger et pars à la recherche du boulot perdu sur Internet. Quand 17h se pointent alors que je n'ai toujours rien fait de productif à part vieillir lentement, Arnaud jette son cartable dans le couloir, ses baskets dans l'entrée et son blouson dans la cuisine. Il entame un solide goûter par terre, placard béant comme sa bouche et termine ensuite sa tartine attablé comme je viens de lui conseiller en sourcillant. "Wah, il est arrivé le catalogue des jouets du Père Noël? Génial! Je vais faire ma liste, t'as acheté des feuilles blanches maman? Tu m'en donnes 50 pour les fautes? -Ecoute, on a peut-être le temps et on va sûrement recevoir d'autres catalogues non? -Il a plusieurs usines le Père Noël? -Voilà, si j'étais toi, j'attendrais un peu, tu te rappelles l'année dernière, tu as fait plein de listes et au final, tu as trouvé ton cadeau que 4 jours avant, sur Internet. -Ah tiens, Internet, tu peux me connecter sur le site où on tourne les pages du catalogue en vrai avec la souris? -Finis ton goûter, on verra après." Le téléphone sonne à ce moment-là. "C'est moi, ça va? -Pour le moment oui et toi? -Dis-moi... -Moi. -Très drôle, si on achetait la Wii cette année? -A qui? -Aux enfants pardi. -Ah tu m'as fait peur, j'ai cru un instant que c'était pour toi, comme la PSP, la DS, la PS2 et la Game Cube. -Oh ça va hein, j'œuvre pour le regroupement familial. -Mais bien-sûr donc bon, ça coûte combien avant que je dise NON? -J'en ai vu à 249 tout compris. -249 quoi? -Oh voilà ça y est je m'en doutais. -Bon tu sais quoi? Tu fais ce que tu veux, mais je te rappelle que pas plus tard que la semaine dernière, tu leur proposais d'améliorer leur ludothèque en leur offrant un jeu à chacun pour chacune des consoles, je suppose que ce que tu viens de me dire annule et remplace la première offre? -Mais ils ont oublié et t'inquiète, quand ils verront la Wii, le reste, ils l'oublieront. -Ok, c'est bien ce que je pensais, tu l'as donc commandée? -Je te laisse, y a du monde au magasin." Sur ce, Nicolas, Jérémy, le froid glacial et 2 tronches de 6 pieds de long rentrent du collège. "Salut les grands! Oh, je vois que même la perspective du week-end vous enchante, on va se poiler pendant 2 jours. -Non, mais c'est pas ça tu comprends, ce matin, mon pote m'a indiqué une adresse où tu peux jouer à des jeux de stratégie en ligne. -Bien, je vois que le travail fait partie de tes préoccupations. Et? -Comme un con, j'en ai parlé à Jérémy. -Mais quand tu vas comprendre que papa et maman veulent pas qu'on joue sur Internet? -Ta gueule, je veux que ce soit elle qui me le dise. -Oui, comme ça tu pourras faire ton boudin 2 fois plus, je répète ce qu'a compris ton frère avant toi, on vous défend d'aller jouer en ligne. -Oui, c'est bon allez, mais c'est clair que si pour Noël, vous aviez accepté de m'offrir le jeu dont je rêve depuis que je suis tout gamin, je ferais moins la gueule. -Noël? C'est quoi ça, un truc marketing encore? Une émission de téléréalité? -Et voilà-voilà-wala-oualaaaaaaaa c'est foutu maintenant. -Et ferme bien la porte de ta chambre, j'écoute la radio. -Non mais tu vois, je suis l'aîné et il me traite comme une merde. -C'est aussi ton rôle mon enfant. -Au fait, on a reçu le catalogue de La Redoute? -Ah non pourquoi, t'as besoin de renouveler ta lingerie fine? -Non, tu sais, c'est pour les 3 paires de Converse que je veux pour Noël, sur La Redoute, elles sont à -75%, c'est la mère de mon copain qui me l'a dit. -Ah, tu confies des trucs pareils à la mère de tes copains maintenant? -En fait, comme tu m’as plus ou moins hurlé qu'il était hors de question de dépenser une telle somme pour des baskets de rue en toile, j'ai cherché là où elles coûtent le moins cher. -Ta mémoire me surprendra toujours mon enfant mais vois-tu, la réduction de 75%, c'est pour une commande d'au moins le triple en montant, tu comptes péter ton compte épargne? -J'ai compris, c'est bon, merci de me gâche mon week-end. -Je ne te le fais pas dire." Ce matin, après une soirée passée dans le calme le plus total, les mines sont atterrées. "Salut les enfants, je vous préviens, aujourd'hui, rien ne saura gâcher ma bonne humeur, et surtout pas vos têtes de Cosette, allez hop, le grand gagnant est Nicolas. -J'ai gagné quoi? -Tu fais tellement la gueule que tu as l'honneur de me faire le café. -T'es vraiment... -La meilleure je sais. Et quitte à souffler, siffle un peu ça mettra l'ambiance. -Maman, j'ai fait 3 listes et je suis arrivé à un total de 178€. -Hein? Ils dorent les Playmobil à l'or fin cette année? -Mais t'avais dit 200€ maxi! -Oui, l'an dernier, cette année, c'est très différent. -C'est TOUJOURS PAREIL, je te parle plus. -Jusqu'à Noël? -Moi, je m'en fous, je dis plus rien, chaque année, je propose de m'acheter moi-même mes cadeaux et vous voulez pas alors je fais une croix sur mes Converse et j'irai au collège avec mes vieilles toutes pourries. -Non, mais vas-y, prends ton argent pour te les payer tes baskets, et tu pourras les monter en pendentif sur le rétroviseur de la poubelle que tu auras pu t'acheter avec ce qu'il restera de ton épargne dans 4 ans, là, seulement là, vraiment, alors tu comprendras pourquoi on t'avait conseillé de pas y toucher à ton épargne. -Allez c'est bon, je vais jouer à la console, puisqu'on a pas le droit de jouer en ligne. -Tiens, tu me fais penser à restreindre les horaires du contrôle parental, merci mon enfant." Et on est que samedi matin. Et il ne reste que 37 jours avant le grand jour où sont sensées briller les étoiles dans les yeux de mes enfants. Le Père Noël, cette année, c'est vraiment une ordure. Cette année encore, je le dis haut et fort, le Père Noël est une ordure.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mélina Loupia 93 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte