Magazine F1/moto

Williams approuve ce verdict

Publié le 17 novembre 2007 par Beaudoin Sabrina
L'équipe Williams a acceuillie à bras ouverts la décision de la cour internationale d'appel pour avoir rejeter la demande de McLaren, l'équipe de Franck Williams n'avait pas triché. Les voitures étaient parfaitement légales.
L'appel de Mclaren a été rejeté, appel enoncé comme inadmissible selon la FIA. Williams pour la première fois dans cette affaire a décidé de publier un rapport expliquant pourquoi les monoplaces de Nico Rosberg et de Kazuki Nakajima étaient en règles.
"Williams F1 est aujourd'hui satisfaites des résultats de la cour. Les résultats de l'audition signifient que la décision des commissaires au Brésil demeure en vigueur et valide. L'équipe n'a pas transgressé les règles, n'a démontré aucune intention ou n'a gagné aucun avantage concurrentiel par rapport à la gestion de ses carburants en course. Afin de respecter le processus de la Cour d'appel, Williams s'est abstenu de faire n'importe quel rapport public jusqu'à ce qu'une conclusion soit faite.
"l'équipe peut maintenant confirmer que les faits de ce cas sont comme suit :
"1. L'article 6.5.4 des règlements techniques de la FIA déclare qu'aucun carburant embarqué peut ne pas être à plus que 10 °C au-dessous de la température ambiante.
"2. Il n'y a aucune source pour mesurer la température ambiante, et il n'y a aucune sonde homologuée et scellée pour mesurer la température du carburant ou celle dans les conténaires de ravitaillements.
"3. Meteo France, qui fournit des mesures officielles de température pour la FIA et les équipes, a enregistré une température ambiante maximale de 33C lors du GP du Brésil.
"4. Les plus basses températures enregistrées par les sondes à bord de la Williams étaient de 31°C et 35°C, sur ses deux voitures.
"5. En conséquence, comme les commissaires l'ont stipulés, il n'y a eu aucune infraction au règlement.
"6. Tous les points précédents sont conformes avec les clarifications et les avis liés au températures d’essence lors des réunions des responsables d’équipes. Comme précisé dans cette l’affaire, tout est pleinement favorable à Williams.
" Williams était heureuse de pouvoir présenter ces faits à la Cour et voir la décision des commissaires confirmée, démontrant ainsi que les deux voitures de course de Williams étaient légales au cours du GP brésilien."
"L'appel a été déclaré comme irrecevable et inadmissible car Mclaran manquait de preuves pour pouvoir clairement insinuer qu'il y avait infraction."


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Beaudoin Sabrina 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines