Magazine Brico

Termifilm® UV+ : une protection antitermites écologique

Par Marc Chartier

Insectes ravageurs, les termites s’attaquent à tous les matériaux cellulosiques (bois, papier, carton, tissu), base de leur alimentation, mais aussi aux matériaux tendres (plastique, plâtre) et à la surface de matériaux plus durs (béton, ciment, pierre).
Difficilement décelables, les termites souterrains vivent en colonie et progressent dans le sol via les conduits (canalisations, vides sanitaires, gaines électriques, fissures ou jointements). Ils font de nombreux dégâts sur leur passage en creusant des galeries dans le bois et les matériaux de construction.
Aujourd’hui, 58 départements français sont concernés par ce fléau. Des arrêtés préfectoraux fixent le degré d’infestation par département et les mesures antitermites qui incombent aux futurs propriétaires de biens immobiliers.
Le 2ème décret Termite (n°2006 - 591 du 23 mai 2006) renforce la protection des constructions contre les termites et les insectes à larves xylophages. Il impose, pour les constructions neuves ainsi que pour les travaux de rénovation, la mise en œuvre de dispositifs permettant de prévenir et de lutter contre les termites et les insectes à larves xylophages, et la remise d’une notice technique (dispositif de protection, caractéristiques techniques du produit mis en œuvre,…) au maître d’ouvrage à réception des travaux.
À compter du 1er novembre 2007, l’épandage de produits chimiques liquides sur les sols est interdit et le traitement doit être fait par procédés physiques ou physico-chimiques.
En réponse à ce décret, Cecil Professionnel a mis au point le nouveau Termifilm® UV+. Ce film de polyéthylène, de très haute résistance, permet d’isoler la totalité de la construction (traditionnelle, maison ossature bois…), les fondations et les dalles du sol. Véritable traitement préventif, il permet de réaliser une barrière antitermites efficace et infranchissable.
Ce procédé breveté est issu d’une technologie innovante consistant à intégrer les molécules termicides (perméthrine) directement dans le polyéthylène. Le procédé de fabrication, qui fixe le termicide, rend le film non délavable dans le sol. Il n’y a donc pas de risque de pollution liée à la diffusion de la matière active insecticide dans les sols, les eaux de surfaces et les nappes phréatiques.
Répondant aux exigences de traitement promulgué par l’arrêté du 27 juin 2006 relatif à l’application des articles R112-2 à R112-4 du code de la construction et de l’habitation, le Termifilm® UV+ est donc parfaitement adapté pour toute construction HQE (Haute qualité environnementale)
Termifilm® UV+ est certifié CTB P+ n°04 – 2491 - 04 par le Centre technique du bois de la l’ameublement (CTBA) dans le cadre des traitements préventifs contre les termites. La mise en œuvre du Termifilm® UV+ est conforme aux exigences de la certification CTB A+ dans des techniques innovantes.
Le traitement du Termifilm® UV+ agit pendant plus de 10 ans. Des tests réalisés sur des chantiers en zone très infestée, et en laboratoire à partir d’essais de vieillissement artificiel équivalent à 20 ans, n’ont montré aucun perte du produit.
Radical, il agit par une double action répulsive et létale par contact. Le taux de mortalité des termites est de 100 % dans les 24 heures après un contact de quelques minutes avec le film.
Polyvalent, le Termifilm® UV+ assure une fonction supplémentaire de film antihumidité en empêchant toute remontée capillaire (DTU 13.3).
Enfin, sa résistance aux UV est renforcée pour les chantiers de grande envergure.
Le Termifilm® UV+ se pose, selon les prescriptions techniques en vigueur (CT+ ....), sous les fondations afin d’assurer une barrière infranchissable sous la maison. Un rouleau de Termifilm® UV+ équivaut à 150 m2. Pour une maison individuelle classique (10 m x 10 m), on compte un à deux rouleaux suivant les caractéristiques de construction. Toutes les chutes de film sont à conserver pour être réutilisées pour la protection des canalisations et la réparation d’éventuels dommages du film lors de la pose.
+ d'infos/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte