Magazine Humour

La journée du célibat – épisode 4 – La célibataire – Carrie Adams

Par Anaïs Valente
Ce qui m’a frappée lorsque j’ai découvert ce livre (que dis-je, cette brique – clair qu’on en a pour son argent), outre le titre, of course, c’est la bandelette rouge (ça doit porter un nom officiel, mais pas moyen de m’en souvenir) qui indique « convaincue ou remboursée ». Or, je suis fan des remboursés, des satisfaits ou remboursés, bref, de tout ce qui me permet de manger, boire, me tartiner de crème, et maintenant lire, gratuitement. Un éditeur qui propose un remboursement en cas d’insatisfaction, ça m’a tout l’air d’être une première ! Alors j’essaie. En fait, la promo est réservée à la France métropolitaine seulement (versons une larmichette), donc vous les belges, ne vous ruez pas en librairie, enfin si, ruez-vous, mais pour l’acheter et le dévorer, sans autre attente.Le titre anglais du roman est « the godmother », savoir « la marraine », et ce titre colle à la perfection au roman. Tessa a beau être célibataire, elle est avant tout marraine, en effet. Car il ne s’agit pas d’un roman classique de chick lit à la Bridget Jones (sans critique aucune, j’adore Bridget Jones, je vénère Bridget Jones), mais plutôt de l’histoire d’une amitié de longue date entre plusieurs personnages, de leurs galères, de leurs amours, de leurs rancunes, de leurs silences. Le tout saupoudré de drôlerie intense. Au centre de l’intrigue, Tessa, célibataire de 36 ans, sans enfant, mais dotée d’une armada de filleuls de tous âges. Dévouée à leur cause et à celle de tous ses amis, amoureuse en secret, écorchée par la vie.Au-delà d’un livre amusant, voici un livre prenant, parce que tout n’est pas rose, loin de là, dans la vie de ces personnages tous plus attachants les uns que les autres.Je trouve d’ailleurs que le résumé de la quatrième de couverture ne sert pas assez le livre, en ce qu’il est fort réducteur par rapport à la qualité de l’ouvrage, insistant sur sa drôlerie, en négligeant son côté véritablement poignant et émouvant, qui fait la force de l’intrigue. A lire de toute urgence, au coin du feu !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anaïs Valente 5263 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog