Magazine Asie

Héros des années 1980

Publié le 04 mars 2010 par Safran
Dans les années 1980, le cinéma stagne, concurrencé par la télévision couleur, les magnétoscopes et les vidéos piratées. Les films se font moins esthétiques, la qualité musicale baisse, la décennie connaît peu de grands films mais beaucoup de divertissements faciles.

Amitabh Bachchan aborde une nouvelle phase de sa carrière, un peu moins glorieuse que la précédente. Si la décennie commence avec des films à succès, tels Silsila (Yash Chopra, 1981) et Namak Halaal (Prakash Mehra, 1982), Coolie marque un tournant après le grave accident de tournage dont il est la victime.
Héros des années 1980Suivent 3 années de politique, à la demande de son ami et nouveau Premier ministre Rajiv Gandhi (fils d'Indira Gandhi), qui se soldent par sa démission après un scandale de pots-de-vin versés à des hommes politiques par la société Bofors pour un contract de livraison d'armes à l'Inde, et dont il sort blanchi.
Sa société de production, ABCL, est au bord de la faillite.
Il disparaît quelques temps pour revenir à la fin de la décennie, sans toutefois connaître de succès marquant ;
la presse, qui l'avait souvent encensé se déchaîne contre lui, il l'interdit alors sur ses plateaux de tournage...

Dharmendra continue sa carrière (75 films dans la décennie) sur la lancée des films d'action, qui va bientôt se terminer. C'est alors son fils aîné, Sunny Deol, qui va commencer à prendre la relève de son père à partir de 1983.
Jeetendra (1942-)
Héros des années 1980Né à Amritsar au Penjab, Ravi Kapoor, prend le nom de scène de Jeetendra. Il aborde le cinéma en 1964 avec le réalisateur V. Shantaram, et démarre une carrière de près de 200 films ; c'est dans les années 1980 qu'il tourne près de la moitié de ces films, sans jamais remporter une seule récompense personnelle ; il joue cependant dans des films couronnés de succès par le public et les critiques.
Ses partenaires de prédilection sont alors des actrices venues du Sud, principalement Sridevi, Jayapradha et Rekha.
Ses films les plus remarquables de cette période : Aasha (J. Om Prakash, 1980), Judaai (Rama Rao Tatineni, 1980), Himmatwala (K. Raghavendra Rao, 1983), Tohfa (K. Raghavendra Rao, 1984), Khudgarz (Rakesh Roshan, 1987)
Mithun (1947 ?-)
Héros des années 1980Né à Calcutta (Bengale), Mithun Chakraborty obtient un diplôme de chimie avant de continuer ses études au Film and Television Institute de Pune.
Après un rapide passage chez les naxalites (groupement maoïste se battant pour l'amélioration du sort des agriculteurs, entre autres au Bengale ; je vous en reparlerai un jour, ils sont encore très virulents), sa carrière commence en fanfare avec son premier National Filmfare pour le film bengali Mrigaya (Mrinal Sen, 1976).
Mais les années suivantes sont plus difficiles, et il doit longtemps se contenter de seconds rôles dans des films hindis avant de se faire remarquer dans Hum Paanch (Bapu, 1980) et exploser dans Disco Dancer (Babbar Subhash, 1982 - voir photo) qui est le premier film d'une série où il a l'occasion d'exploiter la veine du disco et d'imposer sa façon de danser.
Dans la seconde partie de la décennie, après les films romantiques, parallèles, et familiaux, il passe aux films d'action et concurrence Amitabh Bachchan sur son propre terrain de "jeune homme en colère"...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte