Magazine Coaching

Si vous mettez deux pommes à côté de trois pommes, vous obtiendrez toujours cinq pommes, même si vous ne savez pas compter…

Par Dominique Foucart

Si vous mettez deux pommes à côté de trois pommes, vous obtiendrez toujours cinq pommes, même si vous ne savez pas compter…

La citation d’aujourd’hui (de Gregory Bateson) peut paraître simpliste; elle est pourtant au coeur de la pensée holistique et constructiviste qui fonde entre autre l’école de Palo-Alto.

Que veut dire Bateson par cette phrase ? Sans doute que « additionner » deux et trois pour faire cinq est une pure démarche de l’esprit, une « construction » qui nous permet de simplifier notre mode de pensée en face d’une situation redondante.

Les pommes (les deux premières, les trois suivantes) sont là, avec leur existence propre. C’est parce que nous avons vu de manière répétée que lorsque l’on accole à deux objets de la même classe trois autres objets de la même classe (ici la classe des pommes) on obtient cinq objet de cette même classe que nous pouvons déduire une règle qui nous dit que deux plus trois égale cinq. Mais cette règle de l’addition n’est valable que pour autant qu’elle s’applique à des objets de la même classe.

Ainsi, obtenons nous la même chose si à deux Golden Delicious nous adjoignons trois autres Golden Delicious ou trois Jonagold ? Nous obtenons bien à chaque fois cinq pommes, mais nous n’obtenons pas pour autant la même chose. Ce n’est que parce que nous nous sommes mis d’accord sur la règle (deux plus trois égale cinq) et sur la classe (« les pommes ») que nous pouvons obtenir un résultat de consensus.

Lorsque nous décortiquons les bonnes raisons que chacun d’entre nous a de se sentir mal, l’approche de Palo-Alto nous permet d’apprendre à faire la différence entre les objets, les classes d’objet et les règles qui s’appliquent aux objets ou aux classes. Et nous constatons que la plupart des problèmes humains viennent d’une confusion commune: l’application à une classe d’objet d’une règle qui ne devrait s’appliquer qu’aux objets eux-mêmes.

Gregory Bateson et ses collègues de Palo-Alto ont ainsi démontré comment ce genre de confusion entre niveaux logiques peut entraîner des troubles extrêmement douloureux, et notamment la naissance de systèmes percepto-réactifs de type schizophréniques.

Comme quoi, lorsque l’on observe deux pommes à côté de trois autres pommes, il vaut mieux parfois rester prudent…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominique Foucart 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines