Magazine Conso

Couleurs d’hiver…

Par Chlorophylle

Couleurs d’hiver…En hiver, le jardin ne se limite plus aux conifères sombres et glauques. La gamme des arbustes et des petits arbres aux tiges et aux écorces colorées offre dorénavant une palette inépuisable d’inspiration.
Saules et cornouillers proposent une grande variété de couleurs, déclinant des camaïeux de verts, de rouges et d’orangés en passant par les jaunes acidulés jusqu’aux noirs profonds.
Leurs combinaisons produisent des effets éclatants, en particulier près de l’eau, où ces plantes prospèrent. Elles constrasteront harmonieusement avec le blanc cireux des tiges de ronces (rubus biflorus, r. tibetanus, r. cockburianus), l’écorce maculée des bouleaux (betula utilis ‘Silver Shadow’, et’Jacquemontii’) ou bien avec les troncs rouges orangés de certains érables (acer pensylvanicum ‘Erythrocladum’ ). Parmi les floraisons incontournables, n’oublions pas les viburnum, mahonia, hammamelis, sarcococca et chimonanthus.

En Angleterre, le jardin d’hiver d’Anglesey Abbey, est une illustration parfaite du thème abordé.

Couleurs d’hiver…

Anglesey Abbey est un ancien prieuré transformé en maison de campagne, dans le village de Lode, à une dizaine de kimométres au nord de Cambridge. Ce domaine fut acheté en 1926 par la famille Fairhaven et est depuis 1966 administré par le National Trust qui à ouvert ce lieu au public.

Les 98 hectares du parc sont divisés en promenades et jardins, et abritent l’une des plus grandes collections de sculptures classiques de son temps. Au sud du parc, les prairies sont fauchées moins fréquemment et permettent aux fleurs sauvages de se resemer naturellement, fournissant ainsi nourritures et abris à de nombreux insectes, rares pour certains.
Au printemps, narcisses, tulipes, chionodoxa, crocus, cyclamens et jacinthes déploient d’immenses tapis colorés aux parfums subtiles. En été, le jardin de roses et le jardin de dahlias, qui contiennent plusieurs dizaines de variétés, offrent des éclaboussures vibrantes de couleurs. Puis vient l’automne, et le jardin se transforme en une toile riche de rouges et de bruns. En hiver, ce lieu est célèbre à l’échelle nationale, en particulier en Février lorsque les perces-neige apparaissent en premier, au milieu du paysage glacé.

Le Jardin d’Hiver est un ajout récent du site et fut créé par le jardinier en chef d’alors, Richard Ayres. Aujourd’hui, c’est son successeur, Richard Todd, qui en a la charge : «Le jardin d’hiver est l’un des éléments les plus passionnant de jardinage que j’ai rencontré, il resplendit à un moment de l’année où rien d’autre ne se passe. C’est à vous couper le souffle!»

En effet, celui-ci possède plus de 178 variétés d’arbres, d’arbustes et de bulbes choisies pour leur attractivité hivernale. Ils offrent offre un oasis de couleurs lorsque la plupart des jardins revêtent un aspect gris et terne.
Ecorces d’arbres colorés, rameaux flamboyants, floraisons hivernales époustoufflantes et parfumés, feuillages persistants, bulbes et plantes couvre-sol en tout genre contrastent avec les étendues de pelouse Un chemin se fraie parmi ce décor féérique qui chatouillera tout nos sens…

Pour plus d’informations, visitez ce site : Anglesey Abbey, en anglais.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chlorophylle 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog