Magazine

Daybreakers de Michael et Peter Spierig avec Ethan Hawke, Sam Neill et Willem Dafoe

Publié le 07 mars 2010 par Thegiao2001

1064.- Sur l'affiche il est écrit "prenez Matrix et 28 Jours plus tard, vous obtiendez Daybreakers". Daybreakers ethan hawke willem dafoe sam neill michael peter spierig
C'est à peine exagéré car s'il est vrai que c'est deux frères qui ont réalisé ce film en bricolant des effets spéciaux sur leur Mac, il n'est ici nulle question de zombies qui pourchassent les humains rescapés. L'idée de départ est fort originale, elle est résumée dans les dix premières minutes du film : Toute l'humanité a été transmutée en vampires et il ne reste que très peu d'humains pour donner leur sang. C'est pourquoi un laboratoire pharmaceutique met tout en oeuvre pour créer un erzatz de sang humain pour éviter l'extinction de la race humaine et des vampires. La cité futuriste qui ne fonctionne qu'en nocturne est hallucinante et Sam Neill est impeccable dans son rôle de capitaine d'industrie un peu à la Blade. Ethan Hawke est plus beau en vampire qu'en humain, sans doute les effets spéciaux qui soulignent qu'un vampire immortel est doté d'un patrimoine génétique plus puissant. L'histoire est originale, les scènes d'actions manquent un peu et font un peu cheap pour ce film canadien de 21 millions $, ce qui n'est pas si mal quand on sait que Matrix a coûté la bagatelle de 65 millions $ !
Isabel Lucas Isabel-lucas en teinte naturelle ressemble de plus en plus à Hélène Sauton. Elle joue la fille de Sam Neill qui refuse désespérément de se transformer en mort-vivante et elle est très mignonne malgré ses trois répliques. L'ambiance sombre et classieuse m'a rappelé Blade et Underworld, deux films qui ont su intelligemment recréer le mythe du vampire. La réalisation est assez classique, gageons qu'avec le succès du premier épisode ils vont faire comme Matrix et quadrupler leur budget pour nous offrir des scènes de bataille dantesques ! En attendant, les deux frères Spierlig prouvent qu'ils ont des idées et déjà du savoir-faire car avec deux bouts de ficelle, ils arrivent à nous faire tenir en haleine durant les 98 minutes du film sans trop faire bande dessinées. La musique de la bande annonce est sublime, c'est une reprise de la chanteuse anglaise Kate Bush par le groupe Placebo, Running Up That Hill.
 
"Daybreakers" de Michael et Peter Spierlig avec Ethan Hawke, Sam Neill, Willem Dafoe et Isabel Lucas
Paroles de Running Up That Hill de Kate Bush reprise par Placebo
It doesn't hurt me.
You wanna feel how it feels?
You wanna know, know that it doesn't hurt me?
You wanna hear about the deal I'm making?
You be running up that hill
You and me be running up that hill

And if I only could,
Make a deal with God,
And get him to swap our places,
Be running up that road,
Be running up that hill,
Be running up that building.
If I only could, oh...

You don't wanna hurt me,
But see how deep the bullet lies.
Unaware that I'm tearing you asunder.
There's a thunder in our hearts, baby.
So much hate for the ones we love?
Tell me, we both matter, don't we?

You, be running up that hill
You and me, be running up that hill
You and me won't be unhappy.

And if I only could,
Make a deal with God,
And get him to swap our places,
Be running up that road,
Be running up that hill,
Be running up that building,
If I only could, oh...

C'mon, baby, c'mon, c'mon, darling,
Let me steal this moment from you now.
C'mon, angel, c'mon, c'mon, darling,
Let's exchange the experience, oh...'

And if I only could,
Make a deal with God,
And get him to swap our places,
Be running up that road,
Be running up that hill,
With no problems [x2]

'If I only could, be running up that hill.' [x7]


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thegiao2001 1967 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte