Magazine Séries

1X05 - A Burning Dog

Publié le 08 mars 2010 par Cybellah

Synopsis: Devant ses hommes, Colbert a bien du mal à défendre les choix tactiques de ses supérieurs. Pour la première fois depuis qu'elle est arrivée en Irak, l'unité de reconnaissance a enfin la possibilité d'exploiter ses compétences : des Irakiens lui divulguent des renseignements au sujet d'une embuscade prévue à proximité du pont d'Al Kut. Des blindés légers partent aussitôt à l'assaut. Mais les ennemis résistent et la mission tourne à l'échauffourée. L'escouade Bravo poursuit sa route vers le nord du pays, pour une nouvelle mission : mettre en place un barrage routier et détruire l'avant-poste de la garde républicaine irakienne.
cityvoxtTV

On commence l'épisode avec ce qui nous semble un écho d'une scène de l'épisode 1X03, à savoir le bombardement d'un village de civils. GenerationKill_Ep5_041.jpg  GenerationKill_Ep5_042.jpg 

Le choc reste toujours le même pour les soldats...
GenerationKill_Ep5_048.jpg

c'est sans doute pour ça que Colbert en vient à donner quelques rations à des petites filles dans un autre village. tout comme le sauvetage du petit garçon touché par Trombley, une petite tentative de rééquilibrer la balance comme on peut. GenerationKill_Ep5_133.jpgGenerationKill_Ep5_134.jpg


De plus ils se désespèrent de leurs inutilité dans ce pays.
GenerationKill_Ep5_213.jpg

Colbert: - Celui qui devrait se faire examiner la tête est l'homme qui abuse systématiquement de la crème de la reconnaissance militaire en nous lâchant avec un régiment de Humvee pour mener un ramassis de bidasses, d'officiers et d'attardés surarmés comme Casey Kasem à travers la Mésopotamie.

- Combien on coûte à l'Oncle Sam ? École de plongée, de parachute, entraînement de survie. Un Marine de reconnaissance coûte en moyenne 1 000 000 $.

- Et nous voilà, telles des Ferraris dans une course de stock-car.



Les conflits internes continuent, et j'adore toujours autant Nate qui rabat le clapet au petit chien de garde d'Encino
J'adore ce personnage par le contraste entre son visage d'ange et son caractère combatif.

GenerationKill_Ep5_301.jpg
GenerationKill_Ep5_299.jpg

Sergent: Nate, je... -

Nate: Sergent artilleur, vous n'avez pas à l'ouvrir quand le capitaine et moi discutons à moins qu'on vous le demande.

Et personne ne vous a sonné.

Sergent: Compris, lieutenant.




Ferrando réussit malgré tout à trouver une mission à la compagnie, à savoir sécuriser une ville et enrayer la formation d'une cellule de résistance. Par contre, l'idée de prendre la ville de nuit est loin d'être brillante, sachant qu'ils n'ont aucun matériel nocturne digne d ce nom bien que les soldats se débrouillent eux même pour récupérer ce dont ils ont besoin.
Mais encore une fois, on les envoie en première ligne, seuls, sans aucun support.
vlcsnap-1434571.png


Nate à les mains liées et ne peux rien faire pour ses hommes.
GenerationKill_Ep5_342.jpg

Ils partent donc en direction du pont, sans liens radio avec les autres équipes, sans rien voir de la route avec leurs lunettes de nuit, avec les hélico alliés qui tirent juste à côtés d'eux...bref la joie!!
GenerationKill_Ep5_352.jpg

et bien sûr une fois arrivés au pont, celui ci est bloqué par un véhicule abandonné...un get apens en pleine nuit alors qu'ils n'arrivent pas à faire faire demi-tour à leur convoi...
GenerationKill_Ep5_359.jpg

Cette fois ci on a quelques blessés et contrairement à la dernière fois, personne ne rit ni n'est exalté... et même après ça, on les renvoie au pont...

Pourquoi ils envoient pas les tanks d'abord ? Ils ignorent la résistance du pont, s'il peut soutenir des tanks.

Et s'il est, c'est pour ça qu'ils nous envoient.

Allons, mec.

Pourquoi risquer un tank à 5 000 000 $ quand on peut envoyer un Humvee de merde.


et suite à une explosion, le convoi est séparé, certains ayant réussis à passer le pont et entrer dans la ville.
GenerationKill_Ep5_374.jpg

Une fois réunis, ils ont l'ordre de mettre en place un barrage dans la ville, ce qui provoque un nouveau drame, à savoir la mort d'un arabe à cause de la fatigue et nervosité d'un jeune soldat.
GenerationKill_Ep5_581.jpg

Cette fois ci les décisions et missions plus que douteuses qu'on donne à la Recon manque de peu d'être de vrais carnages et on se rend d'autant plus compte à quel point leur situation est dfficile et éprouvante. Parallèlement cette invasion commence à prendre des airs de conflit djihadiste.
GenerationKill_Ep5_437.jpg



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cybellah 56 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine