Magazine

Dream

Publié le 08 mars 2010 par Mayoka
Les plumes : Chez les Amérindiens les plumes ont des propriétés médicinales. Elles permettent de faire diriger et pénétrer l’énergie de guérison car celles-ci captent et redistribuent les énergies bénéfiques.
  En occident elles représentent la créativité, le renouveau et l’élévation spirituelle.
  Le Dreamcatcher : Chez les Amérindiens la tradition veut que les rêves passent à travers la toile et se répandent dans les plumes qui se balancent au-dessus du dormeur. Les cauchemars, eux, sont emprisonné dans la toile. Ils périront à la première lueur du jour.
  Le Loup : Rien ne sert d’expliquer ce qu’est cet animal pour moi. Tout le monde le connais chacun lui attribue un rôle. Dans la roue médecine des amérindiens il est mon animal totem, dans ma vie il est mon animal préféré, celui auquel je m’identifie.
 
  Comprendre, je ne le demande pas, mais accepter, respecter sans juger, ne pas oublier que c’est mon choix, mon besoin et ma réflexion personnelle, si. Si j’ai choisis les 3 symboles qui sont les plus importants pour moi dans ma vie ce n’est pas pour rien. Besoin de repartir à zéro, de prendre un nouveau départ et surtout recommencer une nouvelle vie avec des priorités plus ciblé et moins éparpillés. Le tatouage me fascine depuis toujours, petite c’est ce qui me plaisait sur les motards, leurs tatouages d’indiens et de loups. Très tôt je me suis dit que moi aussi j’en aurai un jour. Mais comment expliquer à des personnes qui ne comprennent pas que pour moi c’est important, c’est juste pas un caprice de gamine. Comment expliquer que c’est un de mes rêves qui se réalise. C’est ma façon de me dépasser, marquer les étapes et passer à autre chose. C’est pas de « l’auto-sabotage » comme on peux le croire, ça je le fais très bien mentalement, simplement parce que l’auto-destruction mentale fait partie de moi-même et de ma façon de réfléchir depuis de nombreuses années. Si la folie me fascine c’est parce que je sais que je pourrai très bien y sombrer moi aussi, si je laissais mon esprit faire, mais mon besoin de combattre m’empêche de totalement me laisser aller à certains extrêmes. Il y a des actes réfléchis et irréfléchis, ma vie est irréfléchis, ce que je fais, par contre est toujours réfléchis depuis parfois plus de 10 ans. Je suis peut-être longue à me lancer dans quelque chose, mais lorsque je saute le pas c’est sans hésitation, parce que je sais que c’est le moment. N’espérez pas pouvoir dire me connaître, parce que vous pourriez avoir des surprises, cacher ce qui me tiens le plus à cœur je peux le faire très facilement pour justement éviter tout ce que ça pourrai provoquer et engendrer, autant mettre devant le fait accompli c’est plus simple pour moi que de parler d’une chose qu’on ne comprendrait pas mais qui représente bien plus que ce qu’on peut croire pour moi.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mayoka 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog