Magazine

La journée de la jupe

Publié le 08 mars 2010 par Irene

La journée de la jupe C'est la Journée de la femme et ça me saoule. C'est comme la Saint-Valentin. Le jour où elle n'existera plus, on aura franchi un pas. Enfin… c'est mon avis. On a vraiment l'impression d'être une sous-espèce de l'homme. Le monde du vin, qui est plutôt macho, peut se targuer de leur avoir fait une place. Mais on y retrouve la même propension à se distinguer. C'est symptomatique d'un complexe d'infériorité. Il y a des associations de femmes vigneronnes, on parle de vins de femmes… Je ne sais pas bien ce qu'est un vin de femme. Ça tombe bien, demain je vais rencontrer une viticultrice dans le Chinonais. Je vous raconterai ! Olivier de Serres, père de l’agronomie, aurait dit que derrière chaque exploitation se cache une femme. Dans certains cas, disons que derrière la femme se cache l'exploitation. Il suffit de lire le dernier roman de Florence Aubenas, Le quai de Ouistreham, pour s'en convaincre. S'il en était besoin.

Photo : Les femmes, tout juste bonnes à faire de la confiture ? Dieu merci non ! Les femmes font aussi du vin. Entre autres.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Irene 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte