Magazine Athlétisme

Une pollution néfaste pour les coureuses

Publié le 09 mars 2010 par Lecridurenne

Linsey Marr, auteur de cet étude et professeur d'ingénierie civile et environnementale à Virginia Tech, explique : "Malgré le fait que la pollution lors de ces courses excède rarement les standards nationaux de qualité de l'air, les performances sont tout de même affectées."
La raison de cette effet sur la performance est due à la quantité d'air respiré par un marathonien. Linsey Marr ajoute : "De précédentes recherches ont montré que les coureurs inspirent et expirent le même volume d'air durant un marathon qu'une personne sédentaire le fait durant deux jours entiers !". Ainsi, un niveau de pollution d'air peut être acceptable pour un simple citoyen et néfaste pour un coureur de longue distance...

Une pollution néfaste pour les coureuses

 
Les recherches menées par Linsey Marr démontrent également que les femmes sont plus affectées que les hommes par la pollution de l'air, plus exactement par les particules en suspension. Alors que les temps globaux des femmes sont plus lents sur les courses où les niveaux de pollution sont élevés, le nombre de particules dans l'air n'a pas d'effet visible sur les performances des hommes. Les premières explications de Linsey s'orientent vers la taille plus petite de la trachée des femmes, qui les rendrait plus sensibles aux particules dans l'air.
+++ Liens +++
   Les détails de l'étude de Linsey Marr
   Linsey Marr
 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lecridurenne 338 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte