Magazine France

Les listes ont la parole : Christian Audoin

Publié le 09 mars 2010 par Jeunegarde

audoin_christian logo-region-limousin-parole-listes Après Jean-Paul Denanot et Jean-Jacques Bélézy, et avant Ghilaine Jeannot-Pagès, c’est au tour de Christian Audoin, tête de liste du Front de gauche, d’aborder ces élections régionales avec nous.

Pourquoi ne pas avoir fait de liste commune avec le Parti Socialiste à l’occasion de ces élections régionales ?

Je ferai une première remarque tenant à la nature même du scrutin pour les élections régionales. Il s’agit d’un scrutin à la proportionnelle à deux tours. C’est donc dans la nature des choses que des listes avancent leurs arguments au premier tour. Sur le fond, ensuite ; les militants des organisations politiques, du PCF, du NPA, du Parti de Gauche ont considéré que la violence et l’ampleur de la crise appelaient des réponses politiques à la hauteur des défis posés. A cet égard, les régions doivent être de véritables lieux de résistance à la politique ultralibérale de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement, et porter des contre propositions audacieuses notamment en matière d’emplois, de services publics et d’aménagement du territoire. Nous ne sommes pas à gauche de la gauche mais au cœur de la gauche et de ses valeurs pour pousser le curseur des idées antilibérales le plus loin possible. Clairement, cette décision de participer au premier tour sur nos propositions doit s’analyser comme une volonté constructive et unitaire pour rassembler l’ensemble des électrices et des électeurs qui souhaitent que la gauche se reconstruise.

Quelles sont les idées principales de votre programme ?

Les formations politiques qui ont participé à l’élaboration de la liste Limousin Terre de Gauche ont élaboré une Charte politique et programmatique : nous vous en livrons ici le contenu.

Pourquoi revenir sur votre engagement sur la LGV ?

Le projet de barreau LGV entre Limoges et Poitiers n’a pas fait la preuve de sa pertinence par rapport à l’axe historique POLLT (Paris-Orléans – La Souterraine – Limoges – Toulouse). Son impact sur l’environnement est également à considérer. En conséquence nous demandons un moratoire sur le projet LGV Limoges-Poitiers avec, en tout état de cause, arrêt du financement, et affirmons notre préférence pour la modernisation de l’axe historique POLLT. Nous lancerons une expertise indépendante qui fera l’objet d’un débat public suivi de l’organisation d’une consultation démocratique des Limousins.

Quelles seront les bases pour une alliance de second tour ?

Notre liste s’engagera, sans ambiguïté, à faire barrage à la droite en proposant un rassemblement aux autres listes de gauche au 2ème tour à l’exclusion de tout accord avec le Modem. Notre volonté est de porter des projets de transformation sociale réelle dans les régions. Si les conditions en sont créées nous pourrons travailler à leur mise en œuvre jusque dans les exécutifs régionaux car la gestion des régions s’envisage comme un moyen d’atteindre nos objectifs. Notre participation est donc liée aux conditions qui la rendent possible. Il s’agit de la possibilité de mettre en œuvre les points essentiels de notre programme et du rapport de force permettant effectivement de les appliquer. Dans tous les cas de figure, nous œuvrerons pour une région bien à Gauche en Limousin.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte