Magazine Humeur

Edouard

Publié le 09 mars 2010 par Demandeamaman

superman_1978_reference.jpgC’est un mec qui s’appelle Edouard. Il a trente sept ans. Il a un peu de bide, mais plus pour longtemps. Faut pas trop le répéter ... il fait une séance hebdomadaire de gym à domicile.
Ses costumes sont faits sur mesure et il ne supporte que les chemises de chez Brooks Brothers. « Comme John Kennedy » il ajoute l’air de rien.

En plus, il est chef. Et quand je dis chef je me comprends.

Pas petit chef hein. Super Chef, genre Chef du Monde. Le genre de Chef qui prend l’avion pour aller signer super loin des contrats avec des tas et des tas et tas de zéros. Le genre de Chef qui monte dans des voitures avec des chauffeurs dedant qui le conduisent où il veut, quand il veut, par le chemin qu’il veut.

Et moi j’ai de la chance parce que je l’ai rencontré Edouard.

Et ouai !

Et pas plus tard que l’autre soir. Et la preuve que je l’ai rencontré, c’est qu’il a dit des trucs super intelligents comme « Le Burj al Arab que je connais comme ma poche, haut de bilan, mes équipes, produits dérivés … ». Ca pète bien sa classe hein, de dire des trucs comme ça  ? Non ?

Mais ce qui m'a le plus impressionnée, c'est quand il a dit que les chauffeurs, les dollars et tout et tout. Il en a sa claque.

Moi, je comprends très bien son dégout des choses matérielles. Il a pas cinquante ans et plein de rollex. Sa vie il l’a déjà réussie de toutes façons. Alors qu’Edouard soit blasé, et bien moi je le respecte. Et totalement.

Comme Edouard en a marre du capitalisme et de tous les cons qui l'emmerdent, il a décidé de donner une nouvelle impulsion à sa vie. C’est un désir très profond. Il dit même que « ça vient de ses tripes ». Alors c’est dire si c’est profond comme désir.

Ses tripes lui ont commandé de raconter n’importe quoi mais de ne surtout jamais avouer que la vérité vraie c’est qu’il s’est fait virer de son job de Chef du Monde  claquer la porte de son job très important pour réfléchir à un avenir radieux. Politique, écrivain, agent secret… Edouard, quand il rêve, et bien il rêve grand.

Et comme on réfléchit mieux à deux, Edouard réfléchit avec un coach très compétent parce que très cher. A moins que ce ne soit l’inverse. Un coach très cher parce que très compétent. Je ne suis plus très sure.

Bref, Edouard, il donne très très mal à la tête. Surtout en fin de soirée.

Mais l’avantage que Mari et moi avons trouvé à Edouard, c’est que contrairement à du mauvais vin, le lendemain et bien on a pas la gueule de bois !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Demandeamaman 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine