Magazine

Belle et bof

Publié le 09 mars 2010 par Le Détracteur

Belle et bofJ'aime bien regarder Télé Québec. J'aime les émissions comme La Joute, Légitime Dépense, Kilomètre Zéro et parfois même Bazzo.TV et le Code Chastenay.

Le fait de regarder cette chaîne quelques fois par semaine me donne l'occasion de tomber souvent sur les publicités de l'émission Belle et Bum. Après en avoir vue une bonne trentaine, un petit scénario a germé dans mon cervelet, et je me fais plaisir en vous le racontant sur ce blogue.

----

Un petit homme chétif en complet entre dans l'immeuble. Veston, cravate, café, porte-document à l'épaule. Il tremble.

Il termine son café d'une gorgée et jette le contenant en carton dans la poubelle. Il sort un papier de sa poche, il a complètement oublié où il devait aller. 3ème étage.

Il sourit timidement à un concierge dans l'ascenseur. Il sort, et cogne à la porte du bureau 3-A20. Une femme lui répond et lui dit " Justement, on vous attendait ".

On l'emmene dans une salle de conférence. Autour de la table, 7 personnes, 7 stylos, 7 bloc-notes. On le salue tout bas. Le personnage au bout de la table, il le reconnaît. Il le voit toujours à la télévision, il l'entend tous les jours à la radio.

L'invité se racle la gorge. Il ouvre son porte document et sort une tablette à dessiner et un crayon à mine. Il esquisse deux silhouettes plutôt abstraites. L'une petite à gauche, semblant tenir un instrument de musique quelconque. L'une plus grande et plus élancée à droite, tenant un micro.

Il tient sa tablette de papier à la verticale et commence.

" Alors voilà. J'ai passé les deux derniers mois à consulter les plus imminents experts en la matière. J'ai dépensé sans compter. Je crois que vous serez satisfaits... " dit-il, sa voix chevrottante laissant transparaitre un grand doute.

Il prend un stylo et pointe la silhouette de droite et dit " La coanimatrice énumère la liste des invités. Elle a un grand sourire, elle semble emballée, et on voit qu'elle a hâte... ".

Il pointe ensuite la petite silhouette à l'instrument. " Quand la coanimatrice a terminé d'énumérer les invités de la semaine, l'animateur tape sur son tam-tam, et chante une chanson bien connue. Il prend soin de s'assurer qu'il fausse, que la chanson est complètement dénaturée. J'ai choisi cette attitude en fonction du manque naturel de sérieux de l'animateur ".

Une dame assise à la table demande où il veut en venir avec ce concept.

" Je veux montrer que le ridicule ne tue pas. Que le personnage est attachant bien qu'hyperactif. Que l'émission, bien que l'animateur tape sur les nerfs, peut accueillir de bons invités ".

Au fond de la pièce, l'homme à l'air sérieux qui était assis au bout de la table tape du poing sur celle-ci. Il se lève, traverse tranquillement la pièce en jetant un regard noir vers l'invité. Ce dernier tremble, et semble rapetisser à mesure qu'on s'approche de lui.

Le personnage connu, au teint foncé, aux cheveux bouclés, lui tend la main, et lui dit d'une voix nasillarde " Ça marche. On le fait! ".

----

Non mais ils ont tu vraiment fait un brainwash de plus de deux minutes pour en venir à l'idée que le meilleur concept de pub serait que Geneviève Borne énumère les invités, pis après Normand Brathwaite chante en mongole en jouant n'importe quoi sur un instrument quelconque?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Détracteur 269 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte