Magazine Sport

4ème journée du Super 14 2010.

Publié le 09 mars 2010 par Vinz

La quatrième journée marque le début des semaines d’exemption pour les équipes. Les premières qui bénéficient de ce repos sont les Bulls et la Western Force, curieusement le premier et le dernier du classement.

Voici les résumés des rencontres disputées ce week-end et le classement.

super-14

Les six matches.

Chiefs-Reds 18-23 (18-13)

Encore une fois les Reds créent LA surprise de la semaine. Ils s’imposent sur le terrain des finalistes 2009 du Super 14, qui disputaient leur premier match à domicile. Et pourtant, tout aurait dû être plié rapidement : les Chiefs marquent trois essais dans les 20 premières minutes mais Stephen Donald ne réussit aucune transformation. Cela fait 15-0 quand même et personne ne se doute de ce qui va se passer.

Après avoir subi l’orage, les Reds relèvent la tête : l’ailier Chambers marque un essai et Cooper ajoute deux pénalités et une transformation pendant que Donald trouve enfin la mire. L’exclusion temporaire du centre australien Va’alu n’a pas été exploité par les Chiefs : à part le but de Donald, ce sont les deux autres de Cooper qui sont inscrits par les Reds en infériorité numérique.

La deuxième période est marquée par une grande tension : les Chiefs tentent de marquer une nouvelle fois mais Donald échoue encore et encore. Les Reds eux sont opportunistes. Cooper réussit une pénalité et cinq minutes plus tard, une nouvelle attaque avortée arrive sur le pied de Braid, énorme, qui expédie une longue patate, prolongée au pied également par l’arrière Morahan, plus rapide que la troisième ligne des Chiefs, et va aplatir : 23-18.

Les Chiefs sont bien près de marquer un quatrième essai mais Braid sauve encore la mise. Et les Reds ont eux-aussi des occasions mais ils n’arrivent pas à passer et ne cherchent pas le drop qui les aurait mis hors de portée d’un essai. Finalement les Chiefs échouent à gagner et perdent quatre points sur ce match.

Brumbies-Lions 24-13 (10-3)

Pas un grand match à Canberra. Les Brumbies dominent nettement la rencontre mais manquent d’efficacité contre une équipe des Lions qui se replie en défense à défaut d’imposer son jeu. La pression des Brumbies est récompensée peu avant la mi-temps par un essai de pénalisation après de nombreuses fautes commises par les Sud-Africains. Mais c’est bien peu en première mi-temps.

Les Lions reviennent par une pénalité en début de deuxième période mais Lealifano crée un break en marquant le deuxième essai quelques minutes après (17-6). Entré en jeu, le talonneur des Lions Franklin répliquait par un essai (13-17 52ème minute) et Moore, son adversaire, allait d’y sien pour le troisième des Brumbies (24-13 55ème).

Mais les Australiens ne sont pas parvenus à marquer ce quatrième essai bonifiant à cause de la courageuse défense des Lions.

Crusaders –Blues 30-20 (16-15)

J’ai confondu les Bulls et les Blues, mais j’avais des excuses, ils ont la même couleur de maillot. Sinon le match a été serré mais n’a pas été un grand sommet d’envolées superquatorziennes, surtout chez les Blues qui ont pourtant tenu tête aux Crusaders. L’ancien croisé devenu bleu, Stephen Brett, a réussi 4 pénalités et un drop, pendant que Dan Carter fait son récital habituel, qui mène à l’essai de Withelock. A la pause, les Crusaders mènent 16-15.

La deuxième mi-temps commence sur le même ton, match équilibré, un peu crispé. Mais tout se débloque dans le centre Crotty anticipe une relance des Blues et intercepte pour aller marquer entre les poteaux. Puis Carter réussit une transformation et une pénalité. Les Blues n’ont pas digéré l’interception et lâchent prise. Les Crusaders marquent un troisième essai et filent vers une victoire peut-être encore bonifiée. Les Blues inscrivent un essai de filou par leur demi de mêlée Mathewson avec 7 minutes à jouer et on en restera là.

Waratahs-Sharks 25-21 (18-14)

De retour à la maison, enfin pour une première, les Tahs affrontent les Sharks en quête de quelque chose, tant leur niveau de jeu est faible. Pourtant, les Sud-Africains posent les pires difficultés aux Syndeysiders. A treize contre quinze, ils vont même inscrire un essai par Kankowski sur une touche, pour mener 11-6. Notons le deuxième carton jaune en deux matches pour Andy Goode qui a du mal à se familiariser avec le Sud. Et les Sharks, loin de leurs danseuses magnifiques, mènent même 14-6 alors qu’ils sont en infériorité numérique.

Les Tahs se réveillent, profitent de la fatigue des Sharks pour revenir et passer devant par des percées conclues par Halangahu et Carter. Les Waratahs ont renversé la tendance à la pause (18-14).

La deuxième mi-temps n’a pas permis aux Australiens d’asseoir une domination écrasante. Pourtant, le troisième essai de Polota-Nau semblait indiquer qu’ils allaient enfin se débarrasser des joueurs de Durban mais rien n’y fait. Les Sharks ont peut-être livré leur meilleur match de la saison, malgré des erreurs et Adrian Jacobs redonne l’espoir aux Sharks par un essai, d’autant plus que les Waratahs ont fini la partie à quatorze. Mais ils sont parvenus à conserver péniblement leur avantage. Une victoire à l’arrachée mais toujours pas de match convaincant.

Stormers-Highlanders 33-0 (16-0)

Après leur désillusion contre les Brumbies, les Stormers sont déjà à la course aux points pour se rattraper. Ils savent qu’ils ont les moyens de bien faire mais ils doivent aller chercher des bonifications. Contre les Highlanders, la victoire à cinq points est déjà une nécessité.

Le début de match est dominé par les Stormers : Pietersen passe deux pénalités puis le talonneur Fourie surprend la défense des Highlanders et aplatit pour l’essai : 13-0 après un quart d’heure de jeu.  Les Highlanders réagissent mais pratiquent du rugby de rattrapage, c’est-à-dire essayer de marquer des essais à tout prix au lieu de tenter des pénalités. Rien n’y fait mais c’est Pietersen qui concrétise une faute au sol pour porter la marque à 16-0 avant la pause.

Les Highlanders tentent de revenir en deuxième période, ils pressent les Stormers mais n’arrivent pas à concrétiser une domination, plus territoriale que dangereuse en termes d’occasions. Pour autant, on a le sentiment que les Stormers n’arriveront pas à marquer ces quatre essais et qu’ils vont encore laisser le bonus leur échapper. Schalk Burger marque enfin le deuxième essai à l’heure de jeu et Louw le troisième à dix minutes de la fin. Otago se crée de belles situations de jeu sur la relance mais les Stormers ont aussi une bonne défense (la meilleure du Super 14 avec un seul essai encaissé).

On se dirige vers une victoire 26-0 quand Bryan Habana endosse à nouveau son costume de « clutch player » sur un coup de pied contré, il va plus vite que l’arrière des Highlanders et marque cet essai qui récompense enfin une domination assez nette. Les Stormers se relancent par cette large victoire.

Quon se le dise, Sean Connery de ne pas marquer 4 essais contre les Highlanders pour les Stormers.

Qu'on se le dise, Sean Connery de ne pas marquer 4 essais contre les Highlanders pour les Stormers.

Cheetahs-Hurricanes 28-12 (12-5)

Les Chiefs battus, les Hurricanes avaient l’occasion de prendre la tête de la compétition en cas de victoire à Bloemfontein. Les Cheetahs ont perdu leurs trois premiers matches mais ont montré de bien meilleures dispositions que l’an passé.

Les Canes marquent sur leur seule attaque de la première mi-temps, une belle action au large, rapide, avec David Smith à la conclusion, à la 10ème minute. Durant cette première période, vivante mais sans de quoi réellement s’emballer, le centre Meyer Bosman fait parler la puissance de son pied : il frappe 3 buts de plus de 50 mètres, avec plus de 65 dans les chaussettes. Avec une autre pénalité d’Olivier, les Cheetahs ont une avance de 7 points à la pause, sans pour autant avoir exploité le carton jaune stupide de Nonu pour avoir retourné inutilement Juan Smith.

En deuxième période, les Canes semblent marqués par le long voyage et le décalage horaire. Ils concèdent des pénalités, que Bosman et Olivier convertissent et même un essai de l’ex-coqueluche des Cheetahs, Kalamba Floors, sur une inspiration de l’ailier Nokwe. Les Canes reprennent leur souffle en fin de partie par un essai de Cory Jane mais les 100% des buteurs des Cheetahs donnent une large victoire aux sud-africains. Sans doute, les Hurricanes peuvent regretter la défaillance au pied de leur buteur Weepu (0/3 en première mi-temps). Cette défaite sans bonus fait un peu tâche après un très bon départ. Mais les circonstances précitées expliquent aussi leur mollesse.

Le classement.

J V N D Pts P Pts C Diff P Bonus Pts

1.

Bulls

3

3

0

0

149

104

45

3

15

2.

Chiefs

4

2

0

1

146

125

21

3

15

3.

Stormers

4

3

0

1

103

38

65

2

14

4.

Hurricanes

4

3

0

1

126

88

38

2

14

5.

Crusaders

4

3

0

1

120

84

36

2

14

6.

Brumbies

4

3

0

1

99

95

4

0

12

7.

Reds

4

2

0

2

112

95

17

2

10

8.

Cheetahs

4

2

0

2

101

114

-13

1

9

9.

Blues

4

2

0

2

86

100

-14

1

9

10.

Waratahs

4

2

0

2

99

124

-25

1

9

11.

Highlanders

4

1

0

3

63

108

-45

0

5

12.

Sharks

4

0

0

4

65

104

-39

3

3

13.

Lions

4

0

0

4

109

155

-46

2

2

14.

Western Force

3

0

0

3

56

108

-52

0

0

Comme on peut l’observer, les Bulls sont les principaux gagnants de la journée puisqu’ils conservent la première place sans jouer alors que leurs deux adversaires directs ont perdu. Pour les Chiefs comme pour les Hurricanes, cette défaite contre des outsiders ou à domicile est embarrassante.

On peut aussi remarquer que les Australiens se retrouvent en embuscade. La performance des Brumbies était attendue mais des Reds, le début de saison est surprenant, d’autant plus qu’ils battent des favoris, néo-zélandais. Mais pour aller loin dans le Super 14 il faut aussi battre les équipes plus faibles.

Enfin, on pourra attribuer quelques circonstances atténuantes à des équipes qui ont connu de sévères contre-performances. Aux Highlanders et aux Hurricanes, on pourra imputer le long trajet et le décalage horaire qui influe quand même sur les organismes, malgré les progrès réalisés. De la défaite sans jus des Sharks la semaine dernière on pouvait aussi imputer partiellement la raison, même si l’équipe est vraiment en difficulté cette année.

La moyenne du nombre d’essais par match est de 5,37. Cependant, une seule équipe a marqué le point de bonus offensif, le premier en l’occurrence pour les Stormers.

Malgré l’exemption de son équipe, Morné Steyn l’ouvreur des Bulls reste leader en points des marqueurs avec 77. Il devance Stephen Donald, dont le manque de réussite a pénalisé sensiblement les Chiefs, avec 66 points, une unité devant Quade Cooper des Reds.

Chez les marqueurs d’essais, Michael Hobbs des Highlanders et David Smith des Hurricanes ont marqué 4 essais.

La prochaine journée (et là sans erreur) propose deux duels particulièrement alléchants : les Chiefs reçoivent les Crusaders et les Stormers accueillent les Hurricanes. Les Bulls ne devraient pas avoir de problème contre les Highlanders, si ces derniers sont aussi nuls qu’au Cap samedi.

Pour terminer, la Magners League (Ligue Celtique) annonce que deux équipes italiennes rejoindront la ligue la saison prochaine : les équipes de Benetton Trévise et Aironi s’ajouteront aux dix équipes britanniques. Le projet était déjà évoqué depuis un petit moment et c’est un grand pas pour le rugby italien, qui devrait faire décoller le niveau du rugby transalpin à moyen terme en proposant des matches réguliers contre des équipes de haut niveau européen. Pourtant, ce projet risquait d’avorter parce que la Fédération Italienne dénonçait des conditions économiques inacceptables, il y a encore quelques semaines.

La question de la semaine. De quelle équipe cette demoiselle est-elle une fervente supportrice ? J'admets que c'est un peu macho.

La question de la semaine. De quelle équipe cette demoiselle est-elle une fervente supportrice ? J'admets que c'est un peu macho.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine