Magazine Cyclisme

Tour de France : le livre témoignage de Jean-Marie Leblanc

Publié le 19 novembre 2007 par Pierre

Cela faisait longtemps que les amoureux de la petite reine attendaient le livre de mémoires de Jean-Marie Leblanc, ancien directeur du Tour de France. Eh bien le voici, intitulé « Le Tour de ma vie », « les vérités de l’ex-patron du Tour de France » (18€, éditions SOLAR), le livre vaut effectivement le détour !

De multiples anecdotes

 Ancien coureur professionnel (avec Jacques Anquetil, Eddy Merckx…) et ancien journaliste (chef de la rubrique cyclisme à l’Equipe) avant de diriger la grande boucle, l’homme est peut-être la personne la plus qualifiée pour parler du sport cycliste et du Tour de France de ces dernières décennies.

Et ce grand livre témoignage ne déçoit pas : bien que l’auteur s’en défende, le livre regorge d’anecdotes croustillantes et drôles, par exemple ses multiples rencontres avec nos hommes politiques (le verre de vin rouge de Michel Rocard, la coupe de champagne de Lionel Jospin, le Bordeaux Saint-Emilion de Jacques Chirac, la ballade sur les pavés avec Ségolène Royal, le coup de téléphone portable de Nicolas Sarkozy, les envies de moto de Jack Lang…).

Richard Virenque, l’affaire Festina et les média

 Mais le livre n’évite pas le sujet qui fâche, le dopage, et les paragraphes qui y sont consacrés sont une véritable démonstration de la complexité du sujet. Passée la description détaillée et édifiante de « l’affaire Festina » du Tour 1998 où Virenque s’exclamera en pleurs « Jean-Marie, je te le gagnerai ton Tour ! », l’ex patron du Tour explique comment ce mal a gagné du terrain dans le sport des années 1990 puis comment, progressivement, les pouvoirs sportifs et politiques ont lentement repris le dessus, sans toutefois être naïf quant à une très hypothétique éradication définitive de ce « monstre à plusieurs têtes » qui, naturellement, ne sévit pas que dans le vélo. Leblanc profite de cet épisode pour également décortiquer la manière de travailler des média (presse, télévision et radio) et le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas glorieux…

Le rôle social du Tour de France

 Dans le Tour de ma vie, un autre chapitre très émouvant évoque le rôle social du Tour. Leblanc rappelle toute l’importance, pour des millions de gens, français et étrangers (de tous les coins du globe !), du troisième évènement sportif planétaire qui est aussi le seul à être totalement gratuit pour les spectateurs.  La vieille dame lui écrivant pour lui dire que « lorsqu’elle quittera ce monde elle regrettera ses enfants… et le Tour de France » ou bien ce père de famille belge pas très fortuné venu avec ses deux gamins assister à une présentation de coureurs et qui remercie le directeur du Tour de lui avoir permis d’offrir à ses enfants un joli spectacle sont autant de souvenirs qui peuvent franchement vous mettre la larme à l’œil.

 Où l’on s’aperçoit surtout que le sport cycliste c’est bien autre chose que le seul dopage, que la richesse des gens rencontrés, des régions et décors visités, des cyclistes côtoyés fait définitivement du sport cycliste une aventure à part et du Tour de France, une course « à légendes ».

 François


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par calley martine
posté le 02 janvier à 21:35
Signaler un abus

je vous presente mes meilleurs voeux pour l annee 2009 je voudrais commander le livre du tour de france 2008 merci

cordialement mme martine calley

A propos de l’auteur


Pierre 381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines