Magazine Bd & dessins

Défibrillez-moi (oui, mais pas tout de suite)

Publié le 09 mars 2010 par Fouettard

Les Suisses sont décidément à la pointe du secourisme.
Soucieux que les clients des maisons de passe de Lugano ne transforment pas leur petite mort en mort tout court, les gérants desdits lieux de plaisir tarifé exigent que leurs pensionnaires soient désormais formées aux premiers secours et à l’utilisation du défibrillateur.

Défibrillez-moi (oui, mais pas tout de suite)

Aaaaah, si le regretté président Félix Faure avait été entre de bonnes mains… (oui, oui, celui qui, selon les mots de Clémenceau, « s’est voulu César et est mort Pompée » !)

Bon, en attendant, tout le monde chante avec moi :
Défibrillez-moi, défibrillez-moi
Oui, mais pas tout de suite, pas trop vite
Sachez m’hypnotiser, m’envelopper, me capturer
Défibrillez-moi, défibrillez-moi
Avec délicatesse, en souplesse, et doigté…



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fouettard 4866 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte