Magazine Sport

Phase 3 activée

Publié le 09 mars 2010 par Pascal Boutreau

Me revoilà. Désolé mais pas encore le temps de trop m'épancher. J'espère que la vie reprendra un rythme à peu près normal d'ici une dizaine de jours (ça m'apprendra à ne pas savoir dire non...). Pour commencer, une pensée vers Grenoble et Tite Scarabée pour qui je croise les doigts très forts pour que ses tendons d'Achille veulent bien la laisser un peu en paix, au moins le temps d'aller faire mumuse dans le désert marocain dans trois semaines à l'occasion du Marathon des Sables!

....................

Allez, juste pour me défouler, un p'tit coup de gueule pour une de mes cibles préférées, notre secrétaire d'Etat chargée des Sports où l'art de la veste réversible. Il y a quelques jours, elle réclame l'union sacrée autour de l'équipe de France de foot. Tous derrière les Bleus, come on Raymond, on t'aime tous ! Quelques jours passent et nos chers Bleus se prennent une taule face à l'Espagne en démontrant une nouvelle fois que visiblement, l'équipe de France, ça les gonfle, que OK pour prendre les primes et les sousous mais faut pas non plus leur demander de courir (et pi quoi encore???). Et voilà notre Rama nationale qui se présente avec une nouvelle veste et demande à la fédé de réagir et de faire quelque chose. Mais de quoi se mêle-t-elle ? Qu'elle fasse construire des vrais stades, des piscines, des gymnases pour que les gosses puissent pratiquer. Qu'elle s'affaire autour de ces abrutis de voyous parisiens qui pourrissent les alentours du Parc des Princes les soirs de match. Qu'elle s'active autour du bénévolat, des organisateurs, mais please, qu'elle laisse les techniciens s'occuper du sport ! Le Raymond, de toute façon, on l'aura jusqu'au bout alors faudra bien faire avec. N'en déplaise à dame Rama (ou plutôt à ses conseillers qui lui rédigent ses fiches) qui sera la première à crier au génie au cas, où un miracle se produirait. C'est-à-dire au cas où les Henry, Anelka et autres starlettes se décideraient à se remuer le popotin et à mettre leur ego de côté et se souviennent de la signification de la notion de "sport collectif" en oubliant le concept du "tout pour ma gueule".

......................................

Les Jeux olympiques étant terminés, retour des chroniques hebdo sur lequipe.fr. Recyclage de celle de la semaine dernière consacrée à la Pierra Menta (celle mise en ligne ce mercredi sera consacrée aux Jeux Paralympiques avec Yannick Bourseaux). Pour tout vous dire, la photo ci-dessous est mon fond d'écran au journal et, dans ma p'tite tête, l'idée de me retrouver à la place de ces skieurs sur cette arête s'est solidement installée. Reste juste à apprendre à skier... Mais nom de dieu, moi aussi, je veux faire comme eux ! Et pour info, les Mondiaux de ski-alpinisme se déroulaient la semaine dernière en Andorre. La France s'y est illustrée avec notamment les titres de Laetitia Roux en indiv et celui du binôme Florent Perrier et Didier Blanc (déjà 3e en indiv) dans le par équipes. Grosse semaine aussi pour le Suisse Florent Troillet, notamment sacré en indiv juste devant Kilian Jornett, la "star" du trail. Les deux hommes seront justement équipiers pour la Pierra Menta et ça risque de dépoter. Tout comme fin août sur les sentiers de l'UTMB où ils se retrouveront cette fois en tant qu'adversaires.

PierraMenta
As de pics

Quatre jours d'effort extrême à parfois près de 3000m d'altitude, tel est le programme offert par la Pierra Menta, course mythique de ski-alpinisme tracée au coeur de paysages grandioses.

Après la grande quinzaine olympique qui, ne l'oublions pas, trouvera un prolongement dès le 12 mars avec les Jeux paralympiques, retour à nos montagnes françaises. Direction Arêches-Beaufort, à une vingtaine de kilomètres d'Albertville, face au massif de la Vanoise, près des Aravis et du Mont-Blanc. Du 11 au 14 mars, tous les spécialistes de ski-alpinisme s'y retrouveront pour la 25e édition de la Pierra Menta, une des courses mythiques de cette discipline avec la Mezzalama en Italie et la Patrouille des Glaciers en Suisse. Pendant quatre jours les participants vont enchaîner les montées (en peau de phoque sous les skis dans les parties enneigées ou crampons sous leurs chaussures dans les rochers) et des descentes parfois vertigineuses. Au total, une quinzaine de cols à franchir et 10000m de dénivelé positif. Sensations fortes garanties pour cette épreuve qui porte le nom d'une montagne savoyarde culminant à 2714m.
Pour s'attaquer au mythe, près de deux cents binômes venus d'une quinzaine de pays. Des spécialistes de la montagne avec notamment la plupart des membres de l'équipe de France de ski-alpinisme, partie cette semaine en Andorre où elle dispute les Championnats du monde, mais aussi de plus en plus de spécialistes de trails, ces courses à pied nature en plein développement. Réputé comme l'un des meilleurs traileurs au monde, l'Espagnol Kilian Jornet, recordman du GR20 en Corse (32h54'02'' pour 180km et environ 12000m de dénivelé), double vainqueur de l'Ultra Trail du Mont-Blanc (166km non stop, 9400m de dénivelé) est aussi un des cadors du ski-alpinisme. Lundi, il a ainsi remporté le titre mondial de Vertical Race. Associé au Suisse Florent Troillet qui l'a devancé ce mercredi aux Mondiaux andorrans dans la course individuelle (le Français Didier Blanc complète le podium), il sera l'un des favoris d'une Pierra Menta qu'il a déjà remportée en 2008. « Des compétiteurs venus d'autres sports d'endurance comme le trail ont élevé le niveau, explique Laetitia Roux, 24 ans, lauréate de la Pierra Menta en 2008 pour sa première participation (avec la Suisse Nathalie Erzenberger) et sacrée ce mercredi championne du monde individuelle. Mais ils nous ont aussi apporté des méthodes d'entraînement plus efficaces. Souvent, ils sont exceptionnels en montée mais un peu moins en descente. »
Au-delà de la difficulté sportive, la Pierra Menta c'est aussi un grand rendez-vous populaire. Le samedi 13 mars, une foule de plus de 3000m spectateurs s'installera au sommet du Grand Mont, point culminant de la course (2686m), passage traditionnel de la troisième étape. « On ouvre le télésiège gratuitement à 5 heures du matin, raconte Guy Blanc, l'un des hommes à l'origine de la course, en 1986. Les gens montent ensuite au sommet avec les cloches, les crécelles etc. Certains amènent les casseroles et y font même la fondue ou des barbecues ! Il y a vraiment une ambiance de feu là-haut. » « Quand on arrive au sommet du Grand Mont, on ressent une émotion intense, poursuit Laetitia Roux. On est dans une bulle d'effort et de compétition depuis deux jours et on se retrouve au milieu de tous ces spectateurs venus rien que pour nous! C'est très fort ! On oublie les difficultés, on ne se souvient que du meilleur. » Et dans cette magnifique région du beaufortain, le meilleur n'est jamais très loin. Les meilleurs non plus. « Pour moi, la Pierra Menta est la course de ski-alpinisme la plus difficile car elle dure quatre jours contre un ou deux pour les autres compétitions, estime Laetitia Roux, en binôme cette année avec l'Espagnole Mireia Miro, l'une de ses principales rivales dans les courses solo. C'est impossible de la courir seule, il faut vraiment être deux. C'est merveilleux de partager toutes ces douleurs mais aussi ces moments de bonheur incroyables. »

................

Logo_boutique
Un point sur l'opération UTMB. Eh bien, ça suit tranquillement son cours. Footing de 3 heures samedi dernier dans différents parcs parisiens (Suzanne Lenglen, île Saint-Germain et Saint-Cloud pour ceux qui connaissent) pour valider la phase 2. Une phase 2 qui aura permis le retour de quelques sensations. Et ce lundi, activation de la phase 3. L'idée est de faire en sorte que mon kilométrage hebdomadaire soit désormais supérieur à mon poids. Je vais donc augmenter un peu la durée des séances et surtout faire gaffe à mon alimentation. Et là, y a du boulot. Pour commencer, stop le coca zéro (environ 2,5l par jour) et le café (environ 10 par jour). A la place, de l'eau et de l'eau... Avantage théorique de ce frustrage de caféine, dodo plus tôt (en théorie je dis bien) et donc lever plus simple le matin et possibilité d'aller aussi... m'entraîner avant d'aller bosser (et non plus exclusivement le soir comme en ce moment). Reste plus qu'à appliquer la théorie...

 Contrairement à ce que j'avais prévu, pas de semi de Paris... Le dossard que je pensais récupérer a finalement été donné un une autre personne qui, apparemment, n'a même pas été courir... pas très respectueux mais bon, chacun pour soi... Et ça m'apprendra à ne pas avoir respecté ma règle de vie n°1 : ne jamais compter sur les autres et ne rien devoir à personne ! Bref... Dimanche prochain, pas de problème puisque je me suis occupé de mon dossard pour le semi de Rambouillet avec toujours le même objectif : une sortie sympa sans la moindre préoccupation du chrono. La phase 3 devrait se terminer le 15 mai lors du trail de 70 bornes  du Merell Oxygen Challenge à la station du Lioran dans le Cantal. D'ici là, il y aura aussi le Lyon Urban Trail (40 bornes), le 28 mars, le triathlon CD de Cepoy, le 2 mai et le Championnat de France des Clubs de Course d'orientation avec le COTS, le 8 mai.

.....................

Romeoetjuliette(1)
Pas de ciné depuis un moment (pas le temps), mais une comédie musicale en fort agréable compagnie (merci mesdemoiselles) avec Roméo et Juliette, version 2, au Palais des Congrès. Après la relative déception "Mozart", cela fait du bien de retrouver un bon spectacle avec tous les ingrédients réunis à savoir, bons chanteurs, bons danseurs, bon décor, bonne chorégraphie etc. Bref, une soirée top !

Ci-dessous, la récap des comédies musicales que j'ai vues ces dernières années (oui oui j'adore et j'assume!).  

Comédies musicales déjà vues : Starmania (4x + version lyrique) (++++), Emilie Jolie (++++, le coup de coeur), , Les Misérables (à Broadway, ouahh la frime !) (++++), Mamma Mia (+++), Le Roi Soleil (2x) (+++), Notre Dame de Paris (3x) (+++), Don Juan (2x) (+++), Roméo et Juliette (version 2) (++), Chicago (++), Cléopatre (++),  Les dix commandements (2x) (++), Ali Baba (++), Chance (++), Les enfants du soleil (2x) (++ pour la sublime, divine, éblouissante etc etc... Shirel), Roméo et Juliette (+), I do I do (+), Autant en emporte le vent (+ pour les chorégraphies), Belles belles belles (+), Mozart (+), Le Roi Lion (-), Cindy (-), Hair (-), Hommage à Bob Fosse (-), Eléouléo (-), Les demoiselles de Rochefort (--), Le petit Prince (---), Gladiator (---), Freedom Opera Gospel (---), L'ombre d'un géant (---), et sans doute quelques-unes de plus que j'ai déjà oubliées.

.................

Je vous ai déjà fait profiter du "You'll never walk alone", l'hymne de Liverpool et du Celtic Glasgow, voici un petit clip de l'ambiance avant un match de basket du Partizan Belgrade. ça vaut le coup aussi et ça doit quand même un peu nouer les tripes quand on est un adversaire... (pensez juste à couper le son de la playlist)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine