Magazine

Insomnie

Publié le 09 mars 2010 par Nikki59
Insomnie
Que faire pendant 8 heures d'avion ?
Bah, dormir, pardi !
Eh bien non ! Pas cette fois-ci. Visiblement tout un petit monde s'est organisé pour contrarier mes projets.
Tout d'abord AIR FRANCE, qui a eu la bonne idée de me séparer de mon conjoint. Pas de quoi en faire un fromage, mais quand même.
00h00 : (Minuit, si vous préférez). Nous attendons l'embarquement. Je délaisse mon livre pour jeter un oeil sur mes voisins assis à ma droite. Ils sont au punch rhum coco depuis trois quart d'heure. Ils sont joyeux et rient pour n'importe quoi. Je suis tentée de faire de même (boire ET rire).00h05 : début de l'embarquement, pas le temps pour le petit punch, ça rigole pas ! On appelle nos sièges. Je me fait bousculer par un groupe de mamies bronzées et pelées qui veulent absolument passer avant moi. J'hésite entre les rebousculer à mon tour ou faire une mauvaise blague (du genre "dépêchez-vous, vous allez le rater"). Ma bouche est restée fermée, pour le bien de tous.
00h20 : je suis enfin assise, sur une rangée de trois, à côté de moi près du hublot un couple de retraités qui ont l'air tout gentils. Mr attaque d'emblée son Suduku niveau 8, waouh ! J'aime bien ma place : près de l'allée, pour aller marcher un peu pendant le vol. La rangée du milieu est occupée par une famille, le petit dernier de 8-9 ans étant mon voisin de droite le plus proche. Il joue avec sa Nitendo DS, le son à fond. Je sens que ça va me gonfler. Sa maman lui demande de le couper, car on va décoller :- niiiinnn ! hurle t-il, façon sirène d'ambulance.Puis elle lui demande de remonter sa tablette :- niiiin ! Quel organe vocal, ce petit grincheux ! Ce vol va être chouette ! L'hôtesse de l'air passe et replie sa tablette. Un peu intimidé, il coupe son bip-bip criard : merci madame l'hôtesse, ai-je pensé en mon for intérieur. Il regarde sa mère et grinche à nouveau. Celle-ci se contente de sourire.
00h25 : le commandant annonce que "tous les bagages ne sont pas chargés, donc on ne décolle pas de suite". Ah, quand il parle, il me fait penser à quelqu'un, mais qui ?
00h40 : ça y est, nos bagages sont dans la soute, le commandant nous fait un petit discours. Mais à qui me fait-il donc penser ? ah ! ça y est ! au commandant de bord dans le SAV des émissions de Omar et Fred ! "PNC aux portes, armement des toboggans"
1h30 : je demande poliment à mon voisin si je peux mettre mon Ipod sans le déranger. Parfois le bruit des écouteurs peut être désagréable. Il me répond - Comment ?Je repose ma question, en utilisant des mots plus simples.- Comment ?Oh, je crois qu'il est un peu dur de la feuille, donc cela va être OK pour ma musique. Par contre, quand ils parlent, le volume sonore est élevé.
2h30 : après un heure de musique, j'en ai un peu marre, j'envie Mr et Mmme Comment qui dorment la bouche ouverte.
2h45 : début du film ! ah, encore un film avec Sandra Bullock ? à croire que cette actrice ne fait que "des films pour les avions". Je zappe. Le petit grincheux dort aussi. Où est sa Nitendo, ça m'occuperait ? Ah, non, voilà les turbulences, et elles sont fortes. Je reprends mon Ipod, met un morceau au hasard. Ah, Creedence Clearwater Revival, ça va me calmer, ça tiens.
3h10 : je n'ai toujours pas sommeil et j'ai fait deux fois le tour de l'avion à pied. Puis l'hotesse m'a demandé de regagner mon siège, car nous allons avoir 3 heures de turbulences. Hein, quoi ? 3 heures ?
4h15 : je me réveille. Ah, j'ai dormi une heure, cool. A la télé, passe un reportage sur la montagne. Mr et Mme Comment hurlent à qui veut l'entendre qu'il ont envie d'une tartiflette. Je cherche à taton mes boules quiès. Ah, des turbulences. Mr Comment veut se lever pour aller aux toilettes, mais je n'entends rien, avec mes boules enfoncées dans les oreilles. Il finit par me secouer un peu. J'en profite pour refaire un tour d'avion dans l'autre sens, cette fois-ci.
6h30 : Grincheux vient de grommeler un "niin" aigu quand sa mère lui a proposé un petit déjeuner. Il se rendort, ouf. Re-turbulences. Glop !
7h15 : je regarde un reportage sur des courses de catamaran : PA-SSIO-NANT. Je reprends mon Ipod, car toujours pas envie de dormir.
8h35 : atterrissage en douceur sur le tarmac de Roissy. La température extérieure est de... je préfère pas savoir ! J'ai envie de dormir, heureusement que le froid me réveille. J'aurai dû le boire, ce punch...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nikki59 201 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte