Magazine Société

Avec la Chine, l'Afrique devra éviter les sujets qui fâchent .

Publié le 13 février 2010 par Gnali

L'Afrique se fait une cure de jouvence . Et l 'heureux architecte de ce «  New look » est la Chine .
En effet, depuis 1990 , les chantiers chinois poussent comme des champignons sur le continent . La chine est prête à aider l'Afrique mais à quel prix ?
La Chine a compris la leçon : Pour tisser des liens d'amitié et de coopération très forts avec ce vieux continent miné par la présence des réseaux françafrique et britanique , la Chine met l'accent sur l'aide au développement . «  Notre politique d'appuyer le développement social-économique en Afrique ne changera pas, peu importe l'évolution du monde » . C'est la parole donnée par le premier Ministre chinois à l'Afrique , en Novembre 2009 au sommet sino-africain de Charm -El – Cheikh en Egypte .
Le continent africain retrouve un certain intérêt stratégique ; les dirigeants chinois n'arrêtent pas de se rendre en Afrique – Angola – Sénégal- Afrique du Sud – Nigeria -Soudan – Liberia – Egypte . La Chine marche doucement sur l'Afrique mais à grands pas . Elle défie au passage les puissances occidentales et est déterminée à marquer sa présence d'une pierre sur un continent de plus en plus délaissé par les anciennes colonies . Et la transition est vite faite au moment où ces puissances avaient justement du mal à desserrer les cordons de la bourse ...
Les grands travaux commencent par la construction du symbole de l'unité africaine , le siège de l'organisation dans la capitale éthiopienne . C'est un don sans contre partie , un cadeau , financé et construit par la chine . D'autres œuvres sont en cours de réalisation partout en Afrique, en concertation avec chaque pays .
Les relations bilatérales entre la Chine et le continent africain repose sur :
Le commerce à l'export et à l'import : 60 % de la production chinoise est destiné à l'exportation . Il est donc urgent de trouver des débouchés pour son excédent commercial principalement composé de textile, d' automobile, de riz , de moto , de vêtements à bas prix .
La Chine, ce géant de l'Asie a aussi besoin des produits africains de première nécessité pour développer son industrie, notamment le manganèse, le cuivre, le fer, le bois dur, le coton, le pétrole, toutes ces matières premières qui font la richesse de l'Afrique et qui représente 70 % des produits à l'importation de la Chine .
La coopération scientifique et culturelle : les bourses d'études pour former les chercheurs africains , le développement durable , les énergies renouvelables , les changements climatiques.
La technologie et l'information dans les domaines de la santé , des transports : construction des hôpitaux , des autoroutes, des stades de sports .
La diplomatie : La Chine veut se faire des alliés parmi les pays africains et bénéficier de leur soutient dans les instances internationales notamment à l'ONU où avoir le droit de véto est un signe de puissance .
La Chine n'est pas trop regardante sur les droits de l'homme . Elle le démontre par son soutien aux régimes dictatoriaux , aux mouvements séparatistes au Soudan, en Angola …
Avec la Chine, l'Afrique devra éviter les sujets qui fâchent : Le Dalaï-lama , ce chef spirituel tibétain qui donne le tournis aux dirigeants chinois ne sera probablement pas le bien venu en Afrique.La chine menace les pays ( USA , France) qui ont des relations le tibétain ; les ventes d'armes à Taïwan et à ses voisins , l'internet , les différents avec les USA ( google) , ses relations compliquées avec les dissidents chinois en exile ; la copie des produits , tous ces sujets qui irritent l'empire du milieux et qui pourraient plus tard empoisonner les relations entre la Chine et le continent africain.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gnali Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine