Magazine France

L’Alsace, 20ème région sur 22 au niveau de l’endettement ! !

Publié le 12 mars 2010 par Popote67
Philippe Richert, tête de liste UMP en Alsace, se dit incarner les valeurs du défunt Adrien Zeller, dieu Savernois de son vivant !
Mais quelles valeurs ! ? !
Un article du Nouvel Obs de ce jour indique, qu’au niveau de l’endettement par habitants, l’Alsace se classe 20ème région sur 22 !
Avec un endettement de 358,00 € par habitants, l’Alsace se retrouve loin derrière la région socialiste Midi Pyrénées dont l’endettement par habitant est de seulement 81,00 €.
Mais alors qui peut bien être derrière nous ? Il y a l’Auvergne qui nous talonne avec 367,00 € par habitant. Mais le pompon revient tout de même à la deuxième région gouvernée par la droite : la Corse ! Là on vise très haut, pas moins de 1 103 € par habitant !
Mais le plus grave dans ces deux régions UMP, c’est que les autres régions qui sont largement devant, n’ont  pas moins investies, bien au contraire !, elles se sont autofinancées ! ! !
De là à dire que l’UMP ne sait pas gérer ses régions, il n’y a qu’un pas, que je fais allégrement !
La solution pour voir une Alsace de nouveau en haut du classement avec un investissement fort, ciblé et bien géré est simple, les 14 et 21 mars prochain, il faut voter Jacques Bigot et plus généralement pour les socialistes ! !
LES AUTRES RESULTATS :

  • 4e région de France où les dépenses administratives sont les plus importantes.
  • 20e pour l'éducation.
  • 12e pour l'apprentissage et la formation professionnelle.
  • 13e pour le développement économique.
  • 5e pour les transports
  • 19e pour l'aménagement du territoire avec seulement 2,7 % des dépenses.
  • 7e pour l'environnement avec une dépense de 8 euros par habitant.
  • 18e pour le sport, 7 euros par habitant.




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Popote67 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte