Magazine

Performance (mot féminin)

Publié le 08 mars 2010 par Agirplus

Performance (mot féminin)La journée de la femme a 100 ans, l’occasion pour nous de réfléchir à leur employabilité et leur positionnement dans le monde du travail.

Premier constat : il existe un paradoxe entre leur rôle moteur ressenti et la place qu’elles occupent réellement dans l’encadrement. Selon un sondage paru vendredi 5 mars, on leur fait moins confiance qu’aux hommes dans l’exercice de leur activité (Eurobaromètre).

En outre, 70 % des bilans de compétences sont réalisés à la demande des femmes. Elles sont donc plus mobilisées que les hommes et ont plus confiance en leur capacité d’évolution. A l’inverse, les hommes vont volontiers vers le Coaching mais pas toujours à leur initiative.

Beaucoup subissent les changements alors que les femmes ont tendance à s’y préparer.

Deux raisons permettent d’expliquer ce phénomène : le management au féminin et la réaction face aux inégalités

Tout d’abord, les femmes développent dans leur mode de vie au travail l’exacte réponse aux pressions qu’elles subissent. Par construction sociale, elles ont développé des compétences spécifiques. Habituées à gérer plusieurs emplois du temps à la fois (outre leur emploi, les femmes assurent 80% des tâches domestiques selon l’Insee), elles sont reconnues pour leur efficacité, leur pragmatisme, leur sens aigü de l’organisation et de la planification.

De fait, si les femmes ne font pas de meilleurs managers que les hommes, il existe bel et bien un management au féminin. Elles complètent le modèle masculin en apportant à l’entreprise des valeurs de dialogue, la diversité, l’introspection et la mobilisation personnelle au service de tous.

Cependant, si les femmes  prennent plus volontiers en main leur projet de carrière, c’est aussi en réaction à l’inégalité homme-femme qui perdure en entreprise. Elles ont besoin d’être armées et préfèrent la maîtrise de soi à la victimisation.

Même si il n’y a pas de règles strictes qui opposent fermement les femmes et les hommes dans la maîtrise de leurs parcours, il existe une réelle complémentarité. Dans le monde de l’entreprise, c’est indéniablement la femme qui exprime le mieux aujourd’hui les bienfaits du coaching.

Ce management au féminin, du groupe et de chacun, ne pourra qu’inciter les décideurs à leur laisser toute la place qu’elles méritent : au service de la performance et du bien-être.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Agirplus 172 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte