Magazine Culture

Prochainement dans Blabla-Series

Publié le 27 octobre 2007 par Blabla-Series
A suivre dans les prochaine semaines de Blabla-Series : les reviews des derniers pilots de cette rentrée -Samantha Who?, Carpoolers, Women's Murder Club- et les critiques de débuts de shows comme Back to You ou Aliens in America. Des nouveaux bilans de saison seront publiés, notamment les critiques des premières saisons d'Ugly Betty, de Californication ainsi que la saison 2 de Big Love et la saison 3 de Weeds. Un amer retour en images et en éloges de The Comeback verra aussi le jour.
Une période apparemment placée sous le signe de la comédie …

Par la suite, la tendance drama reprendra le dessus : quelques dossiers Carnivàle/Dead Like Me/Six Feet Under/The Tudors/The Wire seront  mis en lumière, tout comme les critiques de la très brillante saison inaugurale en cours de Tell me You Love Me, de l'intense et jubilatoire Damages ainsi que la première saison achevée de The Riches.
Du côté des mini-series, j'ai définitivement renoncé à The Lost Room et me concentrerait vers des mini-series plus accrocheuses telles que Durham County ou le récent Five Days.

Une fois les nouvelles habitudes établies, on reprendra le cours –très prometteur- des séries que j’affectionne : 30 Rock, Friday Night Lights, The Wire, Dexter, Pushing Daisies, The Office, Dirty Sexy Money, ainsi que ma longue liste de guilty pleasures : Brothers & Sisters, Ugly Betty, Desperate Housewives, Grey’s Anatomy et même Gossip Girl, nouveau guilty pleasure de l’année, avec résumés et critiques de saison à la clé. Les shows médiocres tels que Big Shots, Reaper, Journeyman, ou Moonlight seront rayés définitivement du blog en période de midseason. L’avenir de certains autres shows comme Bionic Woman, The Big Bang Theory, Nip.Tuck, Chuck, Private Practice, Men in Trees ou Heroes sera aussi très incertain. Du reste, les shows comme Cane, Life, Viva Laughlin (pour sûr), Cavemen, Life is Wild K-Ville seront volontairement occulté de mon esprit séance tenante, je me ferai également un plaisir de ne jamais évoquer le moindre formula show, de House à Law & Order en passant par la filiale CSI.

Qui a dit qu'être seriephile était seulement une passion aussi oisive que relaxante ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :