Magazine Bébé

Ma femme est grosse II

Par Daddysoon

essoreuse.gifMamy Soon est passée de 0 à 5 mois de grossesse en… deux semaines. Ses joues ont gonflé à une vitesse telle que ce sont ses cheveux qui semblaient rétrécir chaque jour un peu plus. Et franchement, lorsque vous surprenez votre femme assise en biais sur les toilettes, impossible de ne pas soupçonner une enveloppe qui s'affole.
Vous me direz que j'attaque ses vallées de chair au piolet mais, pour ma défense, on ne m'a jamais glissé la bonne boussole entre les mains. Certains spécialistes (votre mère) s'acharnent à vous assurer qu'il n'existe pas plus belle manière pour une femme de crier sa fierté d'être enceinte. D'abord ma femme ne crie pas, ensuite, pourquoi diable lui faudrait-il un coffre aussi imposant pour persuader les tympans de parfaits inconnus que, oui, donner la vie c'est le pied?
Récemment, une collègue, qui doit péniblement atteindre le poids d'une marathonienne hyperactive, m'apprenait non seulement sa grossesse, mais son avance significative sur ma femme. Quelques semaines de plus au compteur, un ventre pourtant invisible à l'œil nu et un peu de fatigue comme unique symptôme. Un peu seulement. "Ah oui, j'ai aussi vomi une fois" m'a-t-elle confié, gênée de ne pas souffrir d'avantage.
Cela m'aura au moins confirmé une chose: une femme enceinte n'est pas un appareil électroménager. Aucun numéro de série, ni de service client sur lequel taper, encore moins de garantie. Ben oui, si une essoreuse essorait comme une femme procrée, vous ne pourriez jamais prévoir la gueule de votre linge à la sortie.
Définitivement, Mamy Soon n'est pas une femme enceinte. Mais ma femme, enceinte.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daddysoon 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog