Magazine Société

A Dilbeek, une commune mitoyenne de Bruxelles, le français est interdit… sauf exception

Publié le 16 mars 2010 par François Collette

Ceci est un canular téléphonique commis par l’humoriste François Pirette sur les ondes d’une radio belge francophone. Un canular bien interpellant où la réalité saute aux oreilles des incrédules. Au-delà du rire (jaune chez certains) qu’il suscite, il fournit la preuve irréfutable que le français et les Belges non flamands ne sont pas les bienvenus à Dilbeek, une commune flamandissime de la périphérie bruxelloise qui a décrété un beau jour que les Flamands y sont chez eux (c’est écrit en grand à l’entrée de la ville).

.

.
Après une série continue de vexations linguistiques bien orchestrées par la majorité CD&V (le parti des Van Rompuy et Leterme), le récent refus de cette municipalité de laisser vendre une maison à un couple belge francophone avait créé un tollé… même chez certains flamands. La décision s’appuyait sur un décret voté par le parlement régional.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


François Collette 246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine