Magazine Politique

Les élections régionales et les 5 faux habits

Publié le 16 mars 2010 par Exprimeo
L'analyse des résultats du premier tour des élections régionales s'accompagne de 5 affirmations assez dénuées de fondements techniques. 1ère affirmation : l'abstention aurait défavorisé l'UMP. Faux. Le profil des abstentionnistes laisse plutôt apparaître une défaveur au détriment de la gauche. En effet, le profil de l'abstentionniste est le suivant : - Jeune - Citadin - CSP - - Femme. C'est l'un des réservoirs de base de la gauche. Alors même que le profil du votant correspond à l'électeur de droite : - Agé - Rural - CSP + - Homme. 2ème affirmation : Europe-Ecologie progresserait grâce à la mode de l'environnement. Faux. Les enquêtes montrent qu'Europe-Ecologie est une formation d'abord portée par l'innovation : "l'autre politique", encore plus que par l'environnement. 3ème affirmation : le second tour peut rester ouvert. Faux. Il n'y a plus d'arbitre. Le second tour est ouvert quand des forces politiques peuvent basculer d'un côté ou d'un autre. Cette logique a disparu. Le FN est seul. Le Modem vivant est à gauche. Europe-Ecologie et le FdG sont à gauche. Par conséquent, les grands mouvements collectifs sont fermés. 4ème affirmation : le scrutin ne porte pas sur l'appréciation du travail gouvernemental. Faux. 19 ministres sont candidats soit la moitié du Gouvernement. C'est le même chiffre (19) qu'en 2004. A cette époque, la sanction nationale avait été reconnue. Pourquoi ne le serait-elle pas en 2010 sur la base du même nombre de ministres ? 5ème affirmation : les listes auraient effectué un effort d'équilibres des professions. Faux. L'arbre de la parité des sexes cache des déséquilibres socioprofessionnels graves. Les listes UMP comptent 43 % de cadres et de professions libérales. Il faut aller à l'extrême gauche pour trouver des candidat ouvriers en nombre significatif. C'est l'élection régionale qui évolue vers une sorte d'uniformité des profils des candidats. Une élection où anecdoctiquement le plus jeune est une candidate du bas Rhin (Coline Quenderff 18 ans) et le plus âgé est un candidat des Yvelines (Gorges Bodu 97 ans). L'analyse des chiffres change significativement les premières impressions très généreusement répandues.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines