Magazine

De l’utilité d’être fair-play en toute circonstance ?

Publié le 16 mars 2010 par Fred Desbordes

Le fair-play (de l'anglais fair play) est une expression anglaise composée de fair (« clair, franc, honnête, sans tricherie ») et de play (« jeu »), désignant une conduite honnête dans un jeu, puis dans toutes circonstances. Utilisé couramment dans le monde du sport, ce terme recouvre à la fois le respect de l'adversaire, des règles, des décisions de l'arbitre, du public et de l'esprit du jeu, mais aussi la loyauté, la maitrise de soi et la dignité dans la victoire comme dans la défaite.(Cf: Wikipédia)

On peut considérer qu'être fair-play, dans nos sociétés modernes agressives, sans foi ni loi et individualistes, relève de la gageure. Peut-on se considérer soi-même comme fair-play ? Et être fair-play de nos jours n'exprime t-il pas une tendance au masochisme en acceptant consciemment de ne pas répondre aux agressions de nos semblables ?

Cas concret : Vous êtes un jeune individu conduisant une jolie petite smart rouge, vous attendez gentiment à un “cédez le passage” quand un véhicule utilitaire se met à klaxonner derrière vous afin de vous dépêcher le train. Vous avancez et roulez à 50 km/h quand le véhicule vous double, vous dépasse et s'arrête pour vous aboyer à la figure que votre smart roule aussi vite qu'un escargot enrhumé.

première option : vous restez calme, dîtes que vous comprenez et attendez que le monsieur se tranquilise et redémarre son véhicule.

deuxième option :  Vous montez vous aussi au créneau, vous mettez à hurler plus fort que lui. Là ça se corse, soit vous lui clouez le bec et il se calme, soit c'est l'escalade et vous en venez aux mains.

troisième option : Après avoir essayé la première option, devant votre calme qu'il prend peut-être pour de l'indifférence, monsieur X s'énerve encore plus. Vous lui dîtes gentiment mais froidement que s'il continue vous devrez employer des méthodes, disons… plus radicales, qu'il n'est pas question qu'il continue de vous agresser ainsi. Monsieur X s'emporte de plus belle. Vous finissez, tout aussi calmement par mettre la marche avant, emboutir l'arrière de son camion qui vous barre la route, faire une marche arrière, prendre à gauche et partir.

Question subsidiaire : Vous feriez quoi à la place du jeune individu ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fred Desbordes 190 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte