Magazine Côté Femmes

Enterrement de vie : célébration ou commisération ?

Publié le 17 mars 2010 par Nathalie Giraud

Je viens de lire un article de "Walk on the blue line" sur l'enterrement de vie de célibataire qui m'a interpellé ! Enterrer sa vie, de jeune fille ou de garçon : quel triste mot pour passer d'un état de célibataire à un statut marié ! J'en ai des frissons d'inconfort.
A l'origine, les jeunes hommes organisaient un repas d'adieu au célibat, rite initiatique en quelque pour aller se ranger et déposer dans un placard tous les éléments liés à la vie forcément dissolue d'un célibataire !
Alors tuer ma vie, mon passé, ma richesse, ce qui me constitue, jeter à la poubelle mes souvenirs, mes amants pour arriver vierge de moi dans une relation d'époux / épouse. Brrrr.... Pourquoi retirer quand je ne veux qu'ajouter. Je préfère nettement le terme anglais de "hen night" ou party et de "stag night", nuit ou partie de poules et nuit du cerf / mâle respectivement : une énergie de célébration dans une grande partie de plaisir,  plutôt que de deuil, telle suggérée par l'expression française.
Les mots ont leur grande, très grande importance dans ce qu'ils véhiculent, comme ici, croyances limitatives et castratrices. Quand ce sera votre tour, réfléchissez bien à ce que vous allez organiser avec vos amies : une partie pour un renouveau , ou un enterrement pour de l'ancien ...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nathalie Giraud 291 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog