Magazine Photos

L’indécise perception

Par Videopaper
L’indécise perception

Le flou optique reste d'une beauté supérieur à ces pâles imitations numérico-photoshopiennes (!) Le flou d’un 35 mm est différent de celui d’un 200 mm, et les différentes ouvertures offrent une multitude de variations, de possibles. Dans l’univers mathématique, La logique floue relève de l’incertitude, de l’imprécision, d’états multiples. Le flou optique c’est cela aussi, l’imprécision du regard, l’indécise perception, qui ravit autant l’oeil que l’imaginaire. Les plans de netteté (règle de Scheimpflug) accessibles en photo et maintenant en vidéo (via le Canon 5D MK II) avec l’usage des objectifs à bascule/décentrement (Tilt/Shift) connaît une sorte d'engouement d’usage pour réaliser des photos ou des plans qui donnent l’impression de “miniatures”. Cet engouement se transforme via Internet en une d’hystérie esthétique collective où le sens du flou se dissout, se perd, pour n’être qu’une esthétique marchande qui est visiblement ce qu’elle est essentiellement, une création sans désir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Videopaper 36 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines