Magazine Bd

Peep show

Par Nicolas S.
Avec un titre comme ça, vous allez probablement être très nombreux à venir jeter un œil... Je rappelle aux pervers de tous poils qu'une Quinzaine du Q les attend depuis cet été...
Bien... Nous voilà donc de nouveau entre lecteurs. La crème des pervers en quelque sorte.
Joe MATT (né en 1963) est un auteur de comics contemporain, il est Américain et côtoie, si on l'en croit, d'autres auteurs contemporains comme Seth ou Chester Brown. Si vous connaissez un peu l'œuvre de Seth, alias Gregory Gallant... eh bien sachez que le travail de Joe Matt n'a strictement rien à voir !
Peep show est une série de comics que Joe Matt a d'abord publié au format fanzine, comme Seth pour Palooka Ville ou Kevin Huizenga pour "Or Else". Beaucoup d'auteurs, en particulier ces auteurs publiés chez Drawn & Quarterly, ont cette habitude depuis des années. Il ne faut donc pas s'étonner si au troisième chapitre, Joe Matt cite la publication des deux premiers en volumes séparés. Ce volume de 2001, qui compile les cinq premiers numéros de Peep show, avait été publié aux U.S.A. sous le titre The Poor bastard. Mais au fait que raconte Peep show ?
L'HISTOIRE. Elle est à la fois aisé et difficile à résumer. C'est le quotidien d'un personnage autobiographique, dessinateur de comics assez crus et autobiographiques, d'un type qui approche la trentaine et voit son crâne, déjà, se dégarnir. D'un amoureux pitoyable parce qu'un tantinet obsédé par toutes les filles avec qui il ne couchera jamais. Joe Matt, le personnage éponyme, est donc l'ami de Seth et de Chester Brown, deux autres auteurs de comics qui ne connaissent pas encore le succès de Joe, mais qui ne s'en portent pas plus mal. Car le relatif succès de Joe ne l'empêche pas d'être perpétuellement malheureux. C'est un bon gars, mais plaintif et tellement égocentrique. Ses amis, Seth surtout, ne cessent de le ramasser à la petite cuiller. Joe s'acharne à rattraper celle qui va ici devenir son ex. Il est pathétique et instable, la supplie puis l'insulte, lui fait sauvagement l'amour puis lui gueule dessus.
En bref c'est un mec.
T., B., G., P. et vous autres les quelques mecs qui lisez ces lignes, je vous jure que ce type va vous plaire. Lire ses aventures ça permet de se voir un peu de l'extérieur, de se marrer, d'extérioriser nos pulsions sans blesser personne. Evitez juste vous fendre la poire trop ouvertement, sinon vous allez attirer l'attention. Vous savez comment ça se passe. Non, faites-vous plaisir, mais gardez ça pour vous.
Ben voilà en somme, Peep show c'est le jardin secret de nous-les-jeunes-hommes. C'est comme regarder nos actes, nos pensées et nos penchants les moins glorieux par le petit bout de la lorgnette. Les filles ont Aude Picault ; il y a même des types qui adorent ça. Nous, nous avons Joe Matt. On ne perd pas au change. C'est bon d'être un mec.
171 pages, éd. Humanoïdes associés - 13,90 €
La page de Joe Matt sur Myspace : http://www.myspace.com/josephmatt
Ce cher Google nous propose pour les mots "peep show" beaucoup de site pornos, mais aussi un très beau site anglais de design, par ici : http://www.peepshow.org.uk/

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas S. 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines