Magazine Golf

l'ultime trou

Publié le 22 novembre 2007 par Brigitte Contois

Je suis tombée ce matin sur la tendance de joyeuses funérailles actuelles. Les chinois adoreraient ça, les américains aussi. Ils n'hésitent pas à prendre des streap-teaseuses lors des obsèques et inscrire sur la stèle " à la place des fleurs, apportez moi une bière ". Tilt ! Réaction au gène de la cervoise sûrement, j'ai tout de suite pensé à feu un golfeur passant à trépas et j'ai plein d'idées pour la stèle. Par exemple :
- A force de le viser, je suis restée dans le trou
- Tout une vie de golfeur pour finir dans le trou
- Une bonne mousse avec Saint Andrews et Saint Pierre au programme
- Pour me venger du green, je le broute par les racines
- Robert, je sais maintenant que tu triches !
- Moi, je peux voir Natalie Gulbis sous la douche
- Je vais suivre tous les masters à volonté
- A force de traîner au 19eme trou, je suis abonné au 20ème
- Je sais enfin où sont mes balles perdues
- Je saurai si les nuages sont des obstacles amovibles
- A mon tour de jouer le birdie
- Tiger, tu n'as plus de secret pour moi !
- J'espère que mes voisins sont golfeurs
- Au nom du par, du tee et de St Andrews
- Golf save the green !
- Face à l'éternité, le jeu lent est autorisé
- Je finis sur un bon score
- J'ai corrigé mon slice en passant l'arme à gauche
- Je me sens un peu balle au fond
- La vie est comme le golf, on finit toujours dans le trou
- Pour m'écrire : Robert@golfjardineden.com
- Don'disturb, golfing gone
Quant aux obsèques, je crois que la bière fera l'unanimité. Les plus addicted souhaiteront partir avec leur série. 2 000 plus tard, on dira que les golfaons souhaitaient se réincarner en Tigeris pour l'éternité et la série de Régis sera au Louvre Post modern. Alors si le choix de la stèle porte sur Natalie Gulbis, elle passera en divinité. Tout un programme pour nos autres vies...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Brigitte Contois 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines