Magazine Cyclisme

Roue Tourangelle : Yann Guyot - “ ON NE PEUT PAS RÊVER MIEUX ”

Publié le 22 mars 2010 par Roltiss @roltiss
Guyot-Yann.jpg
Cliquable
Guyot Yann
Photos cor. NR, Serge Brard
www.lanouvellerepublique.fr
Autorisation du 03/02/2005
Sa fiche
Yann Guyot est talentueux et en forme. Résultat, il s’est imposé deux fois en l’espace d’une semaine. Pas mal!
Méconnu de la majorité du public tourangeau, Yann Guyot faisait partie
des hommes à suivre. Il n'a pas raté son rendez-vous.

 
J 'ai attendu d'être aux 100 m pour passer parce que, dans ce genre de coup, il ne faut pas se découvrir trop tôt. C'est au métier que Yann Guyot s'est imposé hier après-midi, boulevard Thiers. « A 24 ans, je commence à prendre de la caisse, expliquait-il à l'arrière du podium quelques minutes après sa victoire. Je la joue à l'expérience aussi. »
Le Breton de Sojasun - AC Noyal (la réserve de Saur-Sojasun) a ainsi laissé faire Samokhvalov aux 500 m. Le Russe s'est brûlé les ailes. Il a ensuite laissé Nicolas Baldo (Atlas Personal) s'essouffler pour mieux gicler à quelques mètres de la ligne. Bien joué. Très bien joué.
Pas étonnant non plus quand on sait que le garçon est pistard à ses heures. Il a même participé en février à un stage de dix jours à Palma de Majorque avec l'équipe de France de poursuite.
Pas étonnant, surtout, quand on voit son excellent début de saison. Premier fait d'arme : sa 4e place sur la Route Bretonne, la classique qui lance la saison en Bretagne. Là-bas, il était le seul à s'être immiscé au milieu des pros de Bretagne-Schuller, qui avaient trusté les six premières places. Deuxième fait d'arme : sa victoire sur le Circuit du Morbihan. C'était la semaine passée. Avec la Roue Tourangelle maintenant, voilà qui s'appelle un début d'année accompli.
Et Yann Guyot n'entend pas en rester là. La semaine prochaine, il disputera avec Sojasun la première manche de la coupe de France Look à Saint-Étienne. Et l'équipe y sera ambitieuse puisqu'il n'est pas le seul en son sein à briller depuis février. En atteste d'ailleurs la première place au général par équipes de la formation d'Ille-et-Vilaine, hier, sur les routes tourangelles.
Pour Guyot, l'enjeu est simple et clair : passer enfin professionnel en fin de saison. « Cela fait deux ans que je me dis que c'est la dernière année que je me donne pour devenir pro. Je me mets aujourd'hui moins de pression avec ça. » Et de sourire en évoquant son succès à Plouay, en 2008. « On m'a toujours dit que si on gagnait Plouay, on passait pro. Je dois être le seul pour qui ça ne s'est pas passé comme ça. »
 
“ La Roue
Tourangelle
ça peut aider
pour passer pro ”

 
L'année 2010 pourrait être la bonne. En étant chez la réserve de Saur-Sojasun, on peut même penser qu'il est sur le meilleur chemin pour y parvenir. « Il faut le petit truc qui fait que. Des courses comme la Roue Tourangelle ça peut aider, avec la moitié du peloton qui est étranger », espère-t-il. Sans en faire une fixation non plus car « ce qui est pris est pris ». Et en la matière, l'escarcelle est déjà bien remplie. « Deux courses en deux semaines, on ne peut pas rêver mieux. »
Difficile en effet. Surtout quand on les signe en réalité en l'espace de deux week-ends…
Annaïck Mainguy

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines