Magazine En France

Le château de Monluc (1) : L’histoire de la forteresse de Saint-Puy

Publié le 22 mars 2010 par Wawaa

Episode précédent : Introduction

IMG_0313

Certains châteaux ont un destin particulier et parfois inévitable. C’est comme si les lieux avaient été prédestinés à être investis par une construction châtelaine. Peut-être de par leur position topologique stratégique. Les fouilles ont montré que, déjà, lors de cette très lointaine période qu’est le néolithique, les hommes se réunissaient à cet endroit. La découverte de quelques outils taillés dans la pierre et datant de l’époque sous la terrasse du château, en a fourni la preuve ! La tribu gauloise des Garites a plus tard investi la colline, créant là un oppidum. Les Garites ? Ce sont eux qui ont donné naissance au comté dont Saint-Puy, ville où se trouve le château, est la capitale : le comté de Gaure.

Entre la période gallo-romaine et le X e siècle, je n’ai pas trouvé de détails sur l’histoire du château. Mais une maison à cet endroit est citée dans La Guerre des Gaules, avant 929. Depuis, elle n’a jamais été vide, toujours habitée, toujours vivante, jusqu’à aujourd’hui ! Les mérovingiens et les carolingiens s’en sont mêlé, le château a vu naitre un donjon d’abord tout de bois, puis tout en pierre. Cette installation a probablement déclenché l’urbanisation du lieu : le village de Saint-Puy s’étend peu à peu tout autour du château fort et sur la colline et devient la capitale du fameux Comté de Gaure.

C’est en 929 que le comte Frédelon hérite du comté de Gaure et donc du village de Saint-Puy mais aussi du Château ! En 1272 , le comte d’Armagnac détruit une grosse partie du village. Le château est brûlé, amoché. Mais, regrettant cette destruction, le Roi de France de l’époque alias Philippe le Hardi, ordonne qu’on restaure Saint-Puy et son château et qu’on le repeuple !

En 1425 , Charles VII décide de donner le comté de Gaure à son cousin Charles d’Albret, dont les propriétés sont déjà assez proche de la région. Ce dernier, reconnaissant de ses bons et loyaux services, offre le château à son maître d’hôtel dont la fidélité était apparemment inébranlable. Pierre de Lasseran-Massencome d’Angleterre hérite donc du Château et il n’est autre que le seigneur de Monluc, arrière grand-père d’une des figures les plus marquantes de l’histoire du comté de Gaure : Blaise de Monluc.

Ce grand guerrier – sur la vie duquel je reviendrai dans un article suivant – hérita donc également du château, et entre chaque période de guerre, il y revenait pour s’y soigner et s’y reposer. Inspiré par un passage en Toscane et la renaissance, il a remodelé le château lui offrant des fenêtres à meneaux, des ouvertures larges, des jardins luxuriants … et des animaux surprenant. Le château était d’autant plus vivant !

IMG_0306

Au 17 ème toutes les fortifications du village et du château sont éliminés à la demande des instances royales. Les héritiers de Monluc vendent en 1720,  le château au comte de Morlan. Une des petites filles de cette famille prénommée Gabrielle-Minette va épouser un certain Victor Lassus à la fin du 18 è. Lassus vous dîtes ? Ce nom est familier du château puisqu’il appartient actuellement à la famille du même nom !

Le domaine a été vendu en 1900. Et racheté par un certain René Lassus en 1961, descendant de Victor Lassus, un homme créatif et plein de projets, probablement charmé par les lieux ! Il va alors y développer ce qui fait marcher de nos jours l’économie du comté de Gaure : un grand domaine viticole tout en entretenant le joli château.

Une belle construction, allongée, un toit peu incliné, de grands remparts autour du jardin… alliant les vestiges du passés à l’activité contemporaine et à un domaine viticole d'exception !

IMG_0307

Prochain Episode : Blaise de Monluc


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wawaa 583 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines