Magazine Conso

Le solaire photovoltaïque est-il rentable en France ?

Publié le 22 mars 2010 par Serdj

L'Etat français encourage l'énergie solaire photovoltaïque, notamment en permettant aux particuliers de revendre à EDF l'énergie qu'ils produisent à un tarif intéressant. Mais est-ce intéressant ? Ce calculateur en ligne va vous permettre d'analyser financièrement votre projet dans les moindres détails.
maison  solaire photovoltaiqueRappelons tout d'abord une chose importante : même si le "placement solaire" n'est pas forcément financièrement plus intéressant que la bourse ou les assurances-vie, du point de vue du développement durable, le photovoltaïque est une bonne chose.  L'énergie qu'il a fallu dépenser pour fabriquer un panneau est en effet récupérée par ce panneau en un peu plus de trois ans, cinq si l'on compte également ce qu'il a fallu pour le transporter et l'installer chez vous. Comme la durée de vie d'un panneau est de 20 à 25 ans,  c'est donc tout bénéfice pendant 15 à 20 ans : c'est toujours ça de moins d'énergie nucléaire ou fossile à produire.
Bon, allons-y, calculons ensemble la rentabilité financière de votre projet solaire !

Commençons par rassembler les éléments chiffrés qu'il vous faut :

gisement solaire en  France

Si vous pensez déja tout savoir, vous pouvez sauter directement au formulaire de calcul en bas de cette page. Vous aurez tout d'abord besoin de la puissance solaire annuelle dans votre région, ce que l'on appelle aussi le "gisement solaire". C'est facile, elle est donnée par la carte suivante, qui tient compte de la latitude et de l'ensoleillement moyen de votre région : Par exemple en Corse, le "gisement solaire" est d'au moins 1760 kWh par an et par m2. Il faudra moduler ce chiffre par rapport à l'exposition (l'orientation) de vos panneaux : un panneau mal orienté ne produit pas 100% de ce qu'il devrait...

variation du rendement  d'un panneau solaire en fonction de son orientation

La quantité d'énergie  électrique fournie par un panneau de 1 m2 sera donc : gisement solaire x coef d'orientation x rendement du panneau x rendement de l'onduleur. On peut considérer que le terme "rendement du panneau x rendement de l'onduleur" vaut environ 10% avec les panneaux actuels. Par exemple si vous êtes Corse, et si vos panneaux sont inclinés à 30% et orientés sud-ouest, l'energie électrique produite annuellement pour 10 m2 de panneaux sera de : 1760 x 95% x 10% 10 = 1672 Kwh par an. Ne vous en faites pas, le calculateur ci-dessous calculera tout ça pour vous. Ah oui, il faut savoir aussi que le rendement de vos panneaux va baisser avec le temps. Au bout de 20 ans, vous n'aurez plus que 80% de la puissance initiale. 

Maintenant, EDF va acheter votre électricité. A quel tarif ? Ca dépend de la date du contrat ! A partir du 1er janvier 2010, le tarif est de 58 centimes le kWh pour les particuliers et les installations sur une maison d'habitation (tarif dit "éligible à la prime d'intégration"), et de 50 centimes si le panneau est sur un bâtiment qui n'est pas une habitation. Mais il y a une mauvaise nouvelle, et deux bonnes nouvelles : la mauvaise, c'est que le tarif initial (à la date de signature du contrat) va baisser, de 10% par an. Si vous signez votre contrat en 2010, le tarif sera de 58 centimes. Mais si vous le signez en 2013, il ne sera plus que de 42 centimes du Kwh. Ce prix sera constant ensuite pendant toute la durée du contrat (20 ans).

tarif d'achat par EDF de  l'electricite solaire photovoltaique de 2010 à 2020

La première bonne nouvelle, c'est que ce tarif d'achat initial sera revalorisé chaque année. L'administration n'est pas très claire la dessus, mais ça devrait en gros suivre l'inflation ? Ca ne compensera donc pas la baisse de 10%, prévue pour aligner progressivement le prix de l'electricité solaire sur celui des autres sources d'énergie. Ceci dit, le prix des panneaux devrait lui aussi baisser dans l'avenir !

La seconde bonne nouvelle, c'est que le tarif d'achat sera plus élevé pour les régions situées dans le Nord de la France, afin de mieux répartir les capteurs sur le territoire. Renseignez vous pour vore région !

Bon. Maintenant, il faut déterminer combien va vous coûter votre installation. La première chose à connaître, c'est bien sûr la surface totale de vos paneaux.  Ce sera bien sûr la surface de chaque panneau, multipliée par le nombre de panneaux.  Par exemple les panneaux "biosol" font 1862 mm x 864 mm, ils ont donc chacun une surface de  1,6 m2. Si vous prévoyez 15 panneaux, la surface totale sera donc de 24 m2. Le prix des panneaux dépend évidemment du contructeur. Attention, les panneaux les moins chers ont souvent un moins bon rendement !  A titre d'exemple, les panneaux "biosol" coûtent 950 euros en 2010. A ce prix, il faudra ajouter le prix de l'installation des panneaux (par exemple 1750 euros pour nos 15 panneaux), plus le prix des équipements électriques, à savoir un sectionneur différentiel et un onduleur : on peut compter environ 1600 euros, plus 650 euros pour l'installation de ces équipements et 500 euros pour le raccordement à EDF. Dans notre exemple, l'investissement total sera donc de 15 x 950 + 1750 + 1600 + 650 + 500, soit 18 750 euros au total.

Heureusement, vous allez avoir des aides : un crédit d'impôt, et éventuellement des aides régionales (pour ces dernières, voir le site de l'ADEME de votre région). Le crédit d'impôt représente 50% du montant TTC de l'investissement matériel, diminué des subventions régionales, et plafonné à 8000 euros pour personne seule et 16 000 pour un couple mais ce plafond est majoré de 400 euros par personne à charge, 500 euros pour le deuxième enfant et 600 euros à partir du troisième (qu'est ce que c'est compliqué, la réglementation française !). Toujours dans notre exemple, si vous êtes un couple avec deux enfants qui paye 6000 euros d'impôts, le calcul est le suivant : Investissement matériel : 15 x 950 + 1600 = 15 850 euros Subvention région : 1000 euros Plafond de l'investissement pour le crédit d'impôt : (16000 - 1000) + 400 + 500 = 15900 euros Ici l'investissement est (juste) sous le plafond, donc le crédit d'impôt sera de 15 850 x 50% = 7925 euros. Vous ne payerez donc pas d'impôts cette année, et vous aurez un crédit d'impôt supplémentaire de 1925 euros l'an prochain. Ah, oui, super important : ce que vous payera EDF n'est pas imposable !

Bon, on a presque tout : restent à évaluer les frais d'entretien et d'assurance annuels. Vous pouvez prendre 5% de l'investissement matériel par exemple. Sachez que les panneaux sont garantis 10 ans, de même que les onduleurs. C'est bon, vous avez tout les chiffres ? 

Alors entrez les élements de votre projet solaire :

Gisement solaire dans votre région en kWh / m2
(Voir plus haut)

Surface de vos panneaux en m2

Coeff d'orientation en % (voir plus haut)

Prix achat du Kwh par EDF en euros (voir plus haut)

Coût total des panneaux en euros

Coût de l'onduleur-sectionneur

Coût main d'oeuvre installation
(panneaux et onduleur)

Subvention région

Assurance et entretien (euros par an)

Vous êtes : Une personne seule Un couple sans enfants Un couple avec un enfant Un couple avec deux enfants Un couple avec trois enfants Un couple avec quatre enfants Un couple avec cinq enfants

Remplissez les champs et cliquez sur calculer

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Serdj 10439 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog