Magazine Science & vie

Le vieillissement de nos réacteurs (3:fureur et reproches!)-Controle n°186

Publié le 23 mars 2010 par 000111aaa

J ai donné avant-hier une lecture technique des problèmes de générateurs de vapeur sur nos centrales nucléaires actuelles .A savoir : comment les fabriquer , comment ils fonctionnent et comment ils se détériorent ?….

Aujourd’hui mon article , sans perdre de vue la publication de l’AUTORITE NATIONALE ,va prendre un ton un peu plus personnel ….Je fais référence à une discussion publique où harcelant un chef de service de EDF à une séance de la SOCIETE FRANCAISE D ENERGIE NUCLAIRE  il me répondit : «  Et bien si quelques uns de ces 4000 tubes fuient , on les bouche et on n en parle plus ! »( réflexe de PONCE PILATE QUE SEUL INTERESSE LE MANAGEMENT ET L EXPLOITATION DE SON USINE !)

Les quelques ingénieurs ou scientifiques qui me lisent ont sûrement su lire entre mes lignes et ont compris que cette attitude , ancienne, de EDF ne se justifiait plus dans la mesure ou ils désirent prolonger l existence des centrales de 40 à 60 ans !

L AVERTISSEMENT DE JEAN CHRISTOPHE NIEL / Dir ASN/ EST ON NE PEUT PLUS EXPLICITE ! je le cite ( copier coller pour rester fidèle à ses termes ) :

« Quand l’ASN a pris position en juillet 2009 sur la capacité d’EDF à maîtriser la sûreté des réacteurs de 900 MWe jusqu’à 40 ans après leur première divergence, elle a rappelé que la poursuite d’exploitation des réacteurs ne peut s’envisager que pour un parc correctement entretenu et exploité de façon responsable dans l’objectif d’anticiper d’éventuelles anomalies. Depuis 2006, plusieurs nouveaux mécanismes de dégradation ont été mis en évidence sur les générateurs de vapeur lors de contrôles de surveillance ou lors d’événements fortuits. Ils montrent toute la vigilance qu’il convient d’avoir face à ces phénomènes et doivent inciter les exploitants à maintenir un volume de contrôles et de maintenance adapté afin d’éviter la défaillance des équipements.

Par ailleurs, l’internationalisation de la fabrication des équipements neufs et la diversification des sous traitants rend d’autant plus nécessaire un contrôle vigilant et adapté. »

Il est exact qu’il va falloir maintenant travailler sur cette thématique, tant en raison du vieillissement des installations que de l’important programme de fabrication d’équipements neufs qui se dessine s’il y a réveil sérieux du nucléaire ….

Dans l article de S.LIMOUSIN , il est fait spécifiquement allusion au manque de modestie , d humilité et de prudence de EDF dans la prise en compte des phénomènes de dégradation observés sur les G.V depuis 2006 …La modélisation des évolutions a été suffisamment imprécise pour les empêcher de prévoir ce qui allait continuer à se développer …

Ce genre de critique ( au fond…la routine … !) n’est pas du goût de EDF …. «  Nous ne sommes pas des savants mais des ingénieurs EXPLOITANTS ….Ces problèmes, allez les poser au CEA ou à AREVA , les concepteurs initiaux , ou mieux à ASN qui dispose des super –experts de IRSN  et de labos …. Nous sommes au bout de la chaîne, ne nous demandez pas autre chose que d’exploiter intelligemment !!» 

Ce genre de dialogue et de réflexions peu amènes vous explique en partie les tiraillements actuels entre la nouvelle Direction de EDF et celle de AREVA qu on présente comme menacée ….

De plus je vais compléter le tableau en vous rappelant que EDF remplace les G.V déficients au rythme d’ un réacteur par an et qu en fin 2009 IL EN RESTAIT 8 sur les 34 A CHANGER ..Epée de DAMOCLES que la France et l ’A SN n apprécient pas !

SI JE SOULIGNE AUJOURDHUI ces points c’est dans deux buts :

- ne pas se tromper de cible et rester uniquement sur les problèmes d ‘évolution de cuves réacteurs ….Les G.V « malades » peuvent handicaper économiquement l’exploitation gravement en diminuant son efficacité et conduire à des problèmes majeurs de sûreté .Or EDF travaille maintenant dans un contexte européen concurrentiel …Le monopole c’est fini ! Et il faut trouver des sous pour entretenir ce qui fonctionne…..

- si par la facilité que EDF s’est donnée à boucher des tubes «  fuitards » plutôt que de chercher à comprendre ce qui se passe , le retour d expérience ne se fait pas vers AREVA et il est à prévoir que les G.V des futurs EPR auront aussi des maladies de jeunesse …et ce sera fort dommage pour la nation et sa prétention à rester en tête ..

Croyez bien que de tout ceci les antinucléaires TIRENT DES ARGUMENTS FORTS …

Photos des bouchages des trous d entretoise

img01079.jpg

A SUIVRE

-


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine