Magazine High tech

L'ère du multi-ware est en marche

Publié le 23 mars 2010 par Livegen

Décidément, cette génération de consoles nous aura offert des alternatives pour le moins surprenantes en certains points. Nous ne mentionnerons pas les contrôles à reconnaissance de mouvement de la Wii, ni de la reconnaissance physique de Natal. Non, les nouvelles façons de jouer sont adoptées par les intéressés, mais il existe un autre adage auquel la population vidéoludique reste encore très partagé : la dématérialisation.

Il ne sera pas question de lancer un grand débat sur "La dématérialisation, c'est bien ? Pas bien ?", mais sur un phénomène qui survient depuis très récemment. Littérairement baptisé multi-ware, ce courant est donc destiné à, vous l'aurez compris, vendre sur de multiple support de téléchargement que sont le Xbox Live Arcade, le PS Store, le WiiWare, le DsiWare et l'Apple Store.

Phénomène rencontré dans son apogée lors du trio Saturn/Nintendo 64/Playstation au cours des années 90, le multi-support était très bien accueilli par les joueurs disposant généralement d'une seule des trois consoles.

Après quelques titres multi-supports prestigieux tels que Tomb Raider ou encore Rayman, il y eut l'ère suivante des consoles de salons. NGC, Xbox et PS2 étaient devenus des supports très communs techniquement parlant. Le multi-support n'aura jamais été aussi présent. Prince of Persia, Splinter Cell, Medal of Honor, etc. Aucun titre n'aura été épargné. Malgré ces nombreuses vagues de hits, les critiques s'envolaient et avaient une tendance négative pour une grande partie de ces titres multi-supports. La qualité de ces derniers était jugée comme bonne, mais l'expérience plus au rendez-vous.

Ceci nous amène donc à cela. Les éditeurs remettent en marche le manège et nous balancent des titres non palpables sur les supports de téléchargement de nos machines de divertissement.

Si le PS Store et le Xbox Live nous proposent des titres de qualité et de contenu similaire, le stratège y est égal pour le DSiWare et l'Apple Store. Seul, erant dans sa catégorie, le WiiWare, lui, s'octroie certain titres de qualité douteuse de ce qu'est capable d'offrir la sainte blanche (ou noire, c'est selon). En effet, des titres débarquent en grand nombre sur le WiiWare américain. Ces derniers sont présents aussi sur l'Apple Store et sur le DSiWare. Les éditeurs auraient donc trouvé la parade qui consiste à proposer leurs oeuvres sur trois voire quatre supports au lieu de deux, négligeant ainsi la puissance de la Wii, la plus puissante des quatres visées par ce mouvement. Citons par exemple Mecho Wars et WarMen Tactics. Il ne serait pas étonnant de voir très vite débarquer des titres présents sur les six supports, multipliant ainsi les ventes d'un éditeur lambda, mais négligeant aussi les caractéristiques techniques des plus grands.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Livegen 860 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte