Magazine Environnement

La taxe carbone est annulée : l'écologie sacrifiée au profit de la compétitivité

Publié le 23 mars 2010 par Bioaddict @bioaddict
La taxe carbone est annulée : l'écologie sacrifiée au profit de la compétitivité Suivez notre flux RSS
l'actualité du bio en direct

Réagir à cet article Créer une nouvelle discussion
créer un nouveau sujet dans le forum

Je souhaite également recevoir
les bons plans et offres partenaires
la newsletter des professionnelles
François Fillon a annoncé aujourd'hui aux députés UMP l'abandon du projet de loi sur la taxe carbone.

La défaite de la droite aux élections régionales vient de faire une première victime : la taxe carbone.

A l'issue de la réunion du premier ministre avec les députés UMP qui a eu lieu ce matin, Jean-François Copé a confirmé que la taxe carbone ne serait pas mise en oeuvre en France le 1er juillet, comme l'avait pourtant assuré le gouvernement.

Selon le premier ministre, François Fillon, cette réforme doit être suivie au niveau européen pour "ne pas plomber la compétitivité des entreprises françaises".

La taxe carbone sera donc européenne ou ne sera pas.

"Une taxe qui s'appliquerait en France et pas en Europe, ce n'est pas pensable", a déclaré Xavier Bertrand, le secrétaire général de l'UMP, ce matin sur Canal +.

Nicolas Sarkozy, lors d'une récente interviews dans le Figaro, affirmait déjà : "Je dis très clairement que la France montrera l'exemple, que nous voulons tenir nos engagements de limitation des émissions de gaz à effet de serre. Mais nous voulons, dans le même temps, une taxe carbone aux frontières de l'Europe".

"Nous n'imposerons pas à nos industriels des contraintes si, dans le même temps, on autorise les importations venant de pays qui ne respectent aucune des règles environnementales à inonder nos marchés", avait-il ajouté.

Nicolas Sarkozy, souhaitant surfer sur l'intérêt croissant des français pour l'écologie, avait pourtant fait de cette réforme l'une des lois les plus importantes de son mandat.

Cette mesure de fiscalité verte est donc maintenant renvoyée dans le camp de l'Europe. Dans un contexte de crise économique et de division des pays européens sur le cas grec, on peut s'attendre à ce que l'arrêt de mort de la taxe carbone soit donc confirmé.

Les industriels ont gagné la partie et vont pouvoir continuer à polluer tranquillement...

Stella Giani


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760784 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte