Magazine Humeur

Le goudron et les plumes

Publié le 26 mars 2010 par Olivier57

Carla : "Je ne souhaite pas vraiment que monmari se représente en 2012"

Pal : "Mon fils aura une vie beaucoup plus tranquille et beaucoup plus confortable s’il ne se représente pas."

Voici donc les membres de la famille du locataire de l'Elysée impliqués dans sa communication.

Le message est-il destiné à essayer de rendre sympathique, à susciter l'émotion, à faire passer époux et fils pour un pauvre malheureux se dévouant corps et âme pour son pays ? A moins que ce ne soit les résultats de ce sondage plaçant Martine Aubry devant lui en 2012 ?

Peut être est-ce également la hantise de passer définitivement pour un clone de Georges W Bush et d'endosser la triste casquette du plus mauvais président que la France ait connu ?


Sans doute est-ce un peu de tout à la fois, orchestré dans une savante préparation de sortie à long terme, la communication étant la seule constante du gouverment depuis 2007.

Car le fait de ne pas se présenter est forcément plus honorable que d'être battu par une .. socialiste.

Plus honorable et surtout tellement plus supportable que d'être battu par un Dominique de Villepin dont la  haute silhouette se profile à l'horizon, occasionnant par sa seule perspective des accès d'hystérie, des trépignations que ne désavoueraient pas Louis de Funès et des crises de nerfs et de colère à faire trembler les vitres du palais.

Pas très glorieux, mais plus tolérable que d'être tout simplement... battu.

Ecoutez ce que répètent vos proches, M Sarkozy, que cela vienne vraiment d'eux ou que cela leur ait été suggéré par vous-même et vos services de com.

Prenez des vacances, oubliez la France à qui il est peu probable que vous manquiez, sauf à une poignée de copains qui auront tôt fait de retourner leur veste, comme vous l'avez fait si souvent.

Partez, prenez du repos. Proposez à Mme Royal de partir avec vous, vous lui devez bien cela, en tant qu'autre erreur de casting de 2007 ayant si largement contribué à votre victoire.

Partez devant le risque croissant d'être expulsé avec le goudron et les plumes, selon le sort réservé aux charlatans, comme au bon vieux temps de la Conquête de l'Ouest.

Ce même goudron qu'un nouvel abandon démagogique, pardon pragmatique, comme celui de la taxe carbone contribuera à répandre sur la planète.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier57 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines