Magazine Asie

Hong Kong

Publié le 23 novembre 2007 par Jean-Michel Frappier
On quitte Macao à bord d'un ferry direction Hong Kong et pour une deuxième fois on tamponne nos passeports et on change de devise même si officiellement on est toujours en territoire chinois.
Encore une fois, on a l'impression de débarquer dans un nouveau pays. Ce n'est pas que les différences les plus marquées comme les grattes ciel à l'architecture futuriste ou l'allure occidentale et cosmopolite de la ville qui donne se sentiment, mais aussi des petits détails comme cet écriteau plein de sens qui pour une fois n'est pas en chinglish.
Avec un budget serré à Hong Kong, il ne semble avoir qu'un seul endroit ou trouver un lit à bas prix, la chungking mansion. Un manoir, oh que non, c'est plutôt un immeuble à logement crade de 18 étages ou s'entasse des milliers de gens louches dans des guest house plus minable les unes que les autres.On en a vu des endroits sordides, mais ça, c'est vraiment trop, on se paye un hôtel un peu mieux.Pour 25 $ on a droit à une pièce de six pieds par huit pieds, une télé qui griche au plafond et des murs en miroir pour donner un effet de grandeur, on se demande encore comment le lit a pu rentrer.
La mégapole est gigantesque, il y a des buildings à perte de vu, la plupart font plus de trente étages, certain beaucoup plus, dans les rues une foule pressée grouille en permanence, mais il y a aussi des parcs zen en plein coeur de la jungle ou l'on peut respirer un peu et admirer les Flamands roses.
Les transports en commun sont super efficaces, il ya même un escalier roulant, le plus long du monde qui traverse la ville en vingt minutes et un tramway qui mène au sommet du mont d'ou on contemple l'attraction principale de l'île, le panorama nocturne.
Pour finir la semaine en beauté on est allez rendre visite à Mini et Mickey Mouse à Walt Disney world Hong Kong ou pour une journée on retombe en enfance.
Après une semaine d'attente, on peut récupérer nos visas philippins à l'ambassade et prendre l'avion pour les plages de sable blanc et le soleil.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jean-Michel Frappier 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte