Magazine

TETRO ou bail signé

Publié le 12 janvier 2010 par Alyanec

TETRO ou bail signé
Samedi sous la neige : visite d’appartement , rencontre fabuleuse, signature de bail, déménagement prévu pour 1er février. Pourquoi les choses ne vont pas aussi vite tout le temps ? Pourquoi se prendre la tête et perdre du temps quotidiennement ?
Pour une fois, après 6 mois de recherche, on s’est senti enfin traités comme des  êtres humains. On était plus un numéro, une attestation de travail ou un RIB, on était bien des clients...Pas de visite d’appartement en même temps que d’autres personnes, pas d’attente pour une réponse , pas de formalisme et surtout un bon café chaud pour accompagner la signature. Un grand merci à cette agence immobilière ou plutôt à ces gens qui ont le cœur sur la main. Ils nous ont écoutés, ils nous ont soutenu dans notre projet et surtout ils nous on fait confiance. Pour un moment, j’ai cru vivre un rêve. Mais non…c’était bien réel. On as enfin un appartement. Il est intermittent du spectacle et ça n’a pas d’importance.
Pour continuer le rêve, le dernier Coppola a été le bienvenue. Cette histoire bouleversante ou le destin de deux frères est séparé pas un lourd secret de famille. Deux génies qui se refusent de reprendre le cycle infernal des erreurs faites par la passé et ils choisissent d’avancer malgré tout. Un film touchant, extrêmement abouti qui mélange réalité noire, souvenirs tout en couleur et lyrisme à forte dose. Qu’un artiste aussi mature et complète peut nous donner une si belle vision de la vie à travers son art. Ce film il va rentrer probablement dans l’histoire du cinéma, vous savez, cette histoire qu’on apprend à l’école. Car je pense qu’un étudiant au cinéma pourrait vous trouver plus de symboles et liens que moi je peux avec le peu de mots que je possède sur la valeur de plans, le montage et la lumière assez particulière qui décrit si bien pourtant le point de vue du réalisateur. Moi je dirai juste que Coppola nous surprend avec ce film par sa capacité de mélanger différents styles et ambiances, couleurs et histoires pour ne faire qu’une, celle de Tetro.
NE parlons pas de ces acteurs formidables qui défilent au fur et à mesure et qui sont remarquablement dirigés : Vincent Gallo, Maribel Verdu, Klaus Maria Brandauer. A remarquer  Alden Ehrenreich un jeune acteur pas très connu des grand écrans mais qui nous fait penser tellement à Leonardo DiCaprio tant par son jeux que par sa mimique.
S’il y avait un plan qui m’a marqué, je dirais  que la scène du Festival de Patagonie est une de plus belles. Car c’est le film dans le film, la critique dans la critique . Cette scène donne du sens à tout ce qu’on as vu auparavant et signe la rupture totale avec le passé.
En conclusion, un film a ne pas rater. De mon côté je suis contente de l’avoir vu car j’ai appris beaucoup de choses sur l’utilisation e l’espace, la couleur et la mise en scène.
Nuit longue, alors il vaut mieux que je vous laisse prendre votre décision : Avatar ou Tetro ?!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alyanec 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte