Magazine Science & vie

A400M + B787 = 4 ans de retard

Publié le 21 décembre 2009 par Laracinecarree
Aucune équation mystérieuse, il s'agit simplement des deux nouveaux avions qui ont effectué leur tout premier vol ces 15 derniers jours et qui ont également comme point commun... un retard assez conséquent.
L'Airbus A400M, avion de transport militaire, a réalisé son premier vol d'essai vendredi 11 avec presque un an et demi de retard sur le programme initial.
Destiné à remplacer les Transall et Hercules C-130, l'A400M est équipé de quatre turbopropulseurs TP400 de 11000 chevaux conçus pour lui entraînant des hélices de 5.3 m de diamètre (de sacrés ventilateurs...).
De l'autre coté de l'Atlantique, le Boeing 787 "Dreamliner" a effectué son baptême de l'air mardi 15 avec plus de deux ans de retard, le programme dans son ensemble affichant deux ans et demi de retard.
La caractéristique principale du Dreamliner est d'être constitué à 50% de matériaux composites (à titre de comparaison, l'Airbus A380 n'en est constitué qu'à hauteur de 25%). L'économie de poids ainsi obtenue devrait permettre une réduction de la consommation de 20% selon Boeing.
Question
Et pourquoi autant de retard ?
La racine carrée
Comme souvent dans les grands programmes industriels internationaux comme cela est le cas pour l'A400M, chaque pays participant a voulu s'attribuer une part substantielle du projet, ce qui a retardé le lancement des travaux.
Coté technique, le retard est en grande partie dû à la volonté d'une double certification civile - militaire, ce qui permettra à l'appareil de s'insérer parmi des appareils "civils". Le régulateur (FADEC) du turbopropulseur TP400 a notamment pris beaucoup de retard pour la certification civile.
Pour le Dreamliner de Boeing, l'augmentation significative de la part de matériaux composites dans la structure de l'appareil a imposé de revoir en profondeur les méthodes de fabrication. Le tronçon central du fuselage est ainsi fabriqué d'un seul tenant, au lieu d'être constitué de multiples éléments.
Cela pourrait être une source de gain de temps mais dans les faits, la mise au point des ces nouveaux procédés a fait surgir de nombreux imprévus et a pris beaucoup de temps.
En Novembre encore, Boeing terminait de "renforcer" la section où les ailes sont jointes au fuselage.
Pour en savoir plus
Site internet de l'Airbus A400M
Site internet de Boeing : 787 Dreamliner

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laracinecarree 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog