Magazine Insolite

Un fossile de scorpion de mer plus grand qu'un homme !

Publié le 25 novembre 2007 par Chantal Doumont

Découverte d'un fossile de scorpion de mer plus grand qu'un homme !

Un fossile de pince provenant d'un scorpion de mer dont la taille aurait pu atteindre 2,5 mètres a été découverte en Allemagne, rapporte mercredi la revue britannique Biology Letters, de la Royal Society. 

Ce fossile, trouvé dans une carrière proche de la ville de Prüm, dans une roche datant de quelque 390 millions d'années, laisse entendre qu'il existait à cette époque-là des araignées, des insectes ou des crabes beaucoup plus grands qu'on ne le pensait, estiment les auteurs de l'étude. 

La pince appartenait à un scorpion des mers, un euryptéride appelé Jaekelopterus rhenaniae, qui vivait il y a 460 à 255 millions d'années. Elle a 46 cm de long, ce qui porterait la longueur de l'animal auquel elle appartenait à 2,5 mètres, soit environ 50 cm de plus que les anciennes estimations pour les plus grands arthropodes. 

"Nous savions depuis un certain temps, grâce aux fossiles, qu'il y avait des mille-pattes monstres, des scorpions de très grande taille, des cafards colossaux et d'énormes libellules, mais nous n'avons jamais réalisé jusqu'à maintenant combien pouvaient être géantes certaines de ces bestioles rampantes dans des temps aussi reculés", souligne l'un des découvreurs, le Pr Simon Braddy, du département des Sciences de la Terre à l'Université de Bristol. 

Les euryptérides seraient une espèce aquatique disparue ancêtre des scorpions et, selon certains, de tous les arachnidés. 

Certains géologues estiment que les arthropodes géants ont dû leur taille à un taux d'oxygène élevé dans l'atmosphère à ces époques-là, alors que d'autres pensent qu'ils ont évolué à l'occasion d'une sorte de "course à l'armement", parallèlement à leur principale proie, les premiers poissons à carapace. 

Pour Simon Braddy, "il n'existe pas d'explication simple. Mais il y a de bonnes raisons de penser que si certains arthropodes anciens étaient gros, c'était plutôt dû au peu de rivalité avec les vertébrés, contrairement à ce que nous voyons aujourd'hui".


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine