Magazine Rugby

Les Pumas intègrent officiellement le « Four Nations »

Publié le 29 mars 2010 par Sudrugby

Les Pumas intègrent officiellement le « Four Nations »L’admission de l’Argentine au sein des « Four Nations », l’évolution de l’actuel tournoi des Tri Nations opposant l’Afrique du sud, l’Australie et la Nouvelle Zélande, apparait désormais quasi certaine après les efforts consentis cette semaine par l’IRB. La condition sine qua non de la SANZAR et des médias était la présence des meilleurs éléments argentins dans l’effectif des Pumas lors de la compétition.  Ce qui en apparence peut sembler une évidence, tant les Argentins attendent avec impatience de (re)prouver qu’ils forment une nation majeure du rugby mondial, est en fait compliqué par les clubs dans lesquels évoluent les joueurs.  Il est de notoriété que les cadres Pumas jouent en Europe et les grands clubs auraient beaucoup de difficultés à libérer leurs joueurs sur une fenêtre internationale non règlementaire, le fair play des dirigeants et managers vis à vis des équipes nationales ayant tendance à s’essouffler avec le temps (affaire Haskell vs Stade Français ou les dernières sorties de Laurent Rodriguez et Guy Noves contre les XV de France). Afin de remédier à ce problème, l’IRB étudiera et votera le 13 mai l’application de sa loi n°9 (libération obligatoire des internationaux) pour la fenêtre correspondant au Four Nations, vraisemblablement d’août à octobre. Le second volet d’interrogation de la SANZAR concernait l’implication financière de l’IRB pour faciliter l’intégration des Pumas sans trop affecter la gestion des trois autres équipes nationales. En effet, Wallabies, Springboks et All Blacks devront se rendre à Buenos Aires pour affronter les Pumas constituant une dépense logistique plus importante. Il est également craint que les rencontres face aux Argentins ne suscitent pas le même engouement populaire qu’une Bledisloe Cup ou une Mandela Cup d’où un manque à gagner éventuel en terme de recettes aux guichets ou en droit à l’image. La fédération internationale a donc consenti à offrir une compensation de $2.5 millions sans conditions par an, sur une période de quatre ans.

Les Pumas intègrent officiellement le « Four Nations »

Santiago Fernandez

Tous les voyants sont désormais au vert pour ouvrir ce tournoi à de nouveaux horizons peu explorés actuellement. Car outre relancer une compétition qui semblait s’enliser depuis son passage à trois affrontements par équipe nationale, un système très surprenant et sans réel intérêt sportif, intégrer l’Argentine est également un formidable moteur de développement du rugby dans la zone Amérique Latine qui pourrait impacter l’Uruguay et le Chili en premier lieu. Il est toutefois recommandé aux joueurs argentins de privilégier l’hémisphère sud s’ils souhaitent évoluer au haut niveau. C’est en tout cas la direction que semble prendre la nouvelle génération, illustrée par la franchise des Pampas XV participant actuellement à la Vodacom Cup mais jouant ses rencontres à Stellenbosch. Si Martin Rodriguez, un trois quart centre prometteur, a d’ores et déjà signé un contrat avec le Stade Français pour évoluer à Paris en 2010-11 (les derniers soucis financiers du Stade Français pourraient toutefois compromettre ce transfert), l’ouvreur Santiago Fernandez est toujours dans le viseur des Boland Kavaliers et donc des Stormers, déjà employeurs du talonneur Eusebio Guinazu. Si l’on rajoute Juan Martin Hernandez qui, sans une blessure au dos, aurait du évoluer avec les Sharks cette saison, ainsi que Omar Hasan (passé par les Brumbies), Patricio Noriega et Enrique Rodriguez (passés par les Waratahs), les Argentins ne seront pas en territoires inconnus dans le sud.

Les Pumas intègrent officiellement le « Four Nations »
Martin Rodriguez

Hormis les décisions importantes concernant les Pumas, l’IRB a également accédé à une autre revendication des nations du Sud en modifiant les tournées d’été des nations du Nord. Les championnats nationaux ont, ces dernières années, limité le spectacle de ces tournées, les équipes européennes ne bénéficiant pas toujours de leurs meilleurs joueurs. Les matchs de milieu de semaine (vraisemblablement face à des franchises du Super 15) seront ainsi remis en selle et les « Six Nations » devront ainsi visiter l’hémisphère sud avec deux équipes complètes. Pas sûr que cet alourdissement du calendrier plaise aux clubs et aux joueurs, mais le spectacle et la beauté des tournées sera décuplé.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sudrugby 8173 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines