Magazine Société

des Goths et de la volaille hallal

Publié le 29 mars 2010 par Hoplite

« Au IVème siècle, les violences, les pillages, les agressions se multiplient. Les grands propriétaires latifundiaires s'entourent de milices privées. Mais lorsque le commandant romain de la cité de Tomi en Scythie, Gérontius, attaque et disperse un contingent de Goths qui mettaient la région à feu et à sang, il est destitué et soumis à une procédure d'enquète, « fait révélateur de l'impasse dans laquelle se trouvait désormais le gouvernement impérial, trop dépendant de l'épé des Goths pour pouvoir s'en passer » (Barbero). Jadis, les bandes fournies par les Goths pour lutter contre la Perse, une fois accomplie leur mission, étaient reparties dans leur patrie, les bras chargés de présents. Désormais, les « mercenaires ernrôlés à une échelle sans précédent » s'installent avec femmes et enfants. L'église chrétienne naissante favorisa ce tropisme ; assoiffée de conversions nouvelles, elle trouvait chez les Goths des ressources inépuisables. Jusqu'au bout, les classes dirigeantes de l'Empire, anciennes et nouvelles continuèrent d'encourager l'immigration pour des raisons humanitaires et religieuses.

(...) Frits Bolkenstein, ancien commissaire devenu célèbre pendant la campagne du référendum européen grâce à la fameuse polémique sur la libre circulation du plombier polonais », le confiait à Sébastien Fumaroli :

« Les rapports entre Etats-nations européens, leurs immigrés musulmans et le monde islamique est en fait aujourd'hui le problème n° de l'Europe. Or, à la commission européenne, il n'en a jamais été question. J'ai eu beau, à deux reprises, tenter de le remettre sur le tapis, j'ai été chaque fois au bord de me faire accuser de racisme. Vous avez sous les yeux cette ancienne ville, Amsterdam, capitale des Pays-Bas. Dans quinze ans, la communauté islamique y sera majoritaire. Dans quinze ans, Amsterdam aura un maire musulman. Quelles en seront les conséquences ? Comment peut-on gouverner l'Union européenne et fermer les yeux sur cette formidable révolution démographique et politique qui nous pend au nez ?» » (Eric Zemmour, Mélancolie Française)

Oui, comment ?

J'ai trouvé ! Comme Cécile Duflot, prototype de l'autruche verte moderne et pionnière de l'Ahl adh-dhima, cette communauté des dhimmis progressistes aux yeux clôts, si prometteuse...

contre la volaille folle, un seul remède:

Baikal.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hoplite 212 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine