Magazine Rugby

Qui veut la peau du Stade français ?

Publié le 29 mars 2010 par Misterrugby
Qui veut la peau du Stade français ?

Les joueurs du Stade Français dépités lors de leur défaite face à Perpignan le 24 octobre 2009

Le club est donc sur tous les fronts en ce moment, au niveau sportif  l’emblématique entraineur australien Mickael Cheika est en passe devenir le nouveau directeur sportif aux dépends de Jacques Delmas. D’un autre côté, le Président se bat contre vents et marées pour obtenir le permis de construire du nouveau stade Jean Bouin dans l’ouest parisien. Max Guazzini devra présenter son plan de sauvetage devant la DNACG. Récit d’un club au coeur de la tourmente.


Qui veut la peau du Stade français ?

Rien ne va plus du côté du club parisien. Après les déboires sportifs, les expulsés de terrain, une infirmerie débordée, le journal Midi-Olympique annonce que le géant parisien aurait des problèmes d’ordres financiers et risquerait d’être rétrograder en ProD2 ! Inimaginable ! Ce serait un véritable désastre pour le rugby français, et je pèse chacun de mes mots, tant ce club a apporté à notre sport. En revanche, c’est peut-être la bel et bien la fin d’un système. Celui du club d’un seul homme. Max Guazzini a construit une formidable machine de guerre. Un club connu et reconnu internationalement. Un club atypique qui bénéficie d’une image de marque auprès des parisiens. Le seul club capable pour l’instant de remplir un stade de 80 000 spectateurs 5 ou 6 fois dans l’année pour de simples matchs de championnat. Même s’il fut imité par d’autres clubs qui délocalisent de plus en plus leurs gros matchs. Ainsi, le Stade français a mis le rugby français sur une autre planète, celui du sport spectacle professionnel avec des mises en scène digne des matchs de NFL ou de NBA. Heureusement, le club a des ressources et surtout à la possibilité  d’ouvrir son capital. Si les cas de clubs comme Montauban et Bourgoin sont problématiques car peu d’investisseurs semblent réellement motivés pour y placer leur argent, c’est une toute autre histoire pour les parisiens. Le Stade français, on l’a dit, est un club possédant une image hautement positive, voilà qui devrait intéresser un bien grand monde pour peu que Max Guazzini accepte d’ouvrir son capital. Midi-Olympique parle d’une ouverture à hauteur de 40% du capital (contre 10 actuellement). Voilà qui devrait gonfler les caisses du club et regonfler le moral des joueurs, car on a un peu tendance à l’oublier mais le Stade français est toujours en route pour le titre de Champion d’Europe.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misterrugby 1460 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines