Magazine Politique

Le nouveau Monde ricoche

Publié le 30 mars 2010 par Egea

Il y a quinze mois, j'avais titré : le nouveau Monde : moche. J'avais transmis le billet à la rédaction. Peut-être ai-je été entendu, puisque déjà une nouvelle maquette apparaît. et elle est bien plus heureuse que la précédente, ce qui lui permettra, je l'espère, de ricocher.

20100330_lemonde.jpg

1/ D'emblée une première page bien meilleure, divisée à la fois en deux moitiés et trois tiers... oui, c'est dur à comprendre : disons que quand le journal est plié en deux, on voit la photo plus une rangée de manchette; quand c'est déplié, on aperçoit trois tiers, le tiers inférieur accueillant le dessin de Plantu et le début d'un article. ça paraît donc de meilleure qualité, la couleur enrichissant heureusement cette Une, lui permettant de monter en gamme. De même, j'apprécie beaucoup le remplacement de ce grand trait noirs (genre mauvais faire-part) par un triple trait qui sépare et aère : bravo !

2/ Que dire d'autre ? que du coup, il y a beaucoup moins de texte : comparez à une Une d'il y a vingt ans, et vous verrez que le texte rédigé a diminué des deux tiers environ. Tendance générale, titres plus accrocheurs, communication plus affirmée : on en comprend les raisons. Mais la conséquence tient à ceci : dans le métro, à sept heures du soir, comme je l'étais tout à l'heure, on est obligé de tourner la page pour commencer à lire, ce qui n'est pas forcément le plus pratique à l'heure d'affluence... Mais je chipote.... Si, encore une chose : le titre n'est plus encadré par rien, et du coup le sommet est très dépouillé, presque nu : on a eu par le passé beaucoup de choses de part et d'autre des lettres gothiques (à surtout ne pas toucher, ce serait un casus belli, hein) : l'ours, des pubs, des manchettes, ... Conserver le centrage du titre me semble essentiel, peut-être pourrait donc ajouter quelques titres ou appels, par exemple celle sur "le Monde économie", de façon à rendre les titres inférieurs encore plus informatifs.

3/ La page deux est radicalement renouvelée : en fait, elle correspond au sommaire détaillé qui existait en dernière page, il y a vingt ans également. Mais comme la 4ème est dédiée à la pub... Disons que là, on a une page complète, honnêtement bien construite : mélange d'annonces d'articles qu'on retrouvera plus tard, et de brèves. L'annonce des résultats de foot du week-end, initiative très heureuse (même si l'article sport est du coup réduit, plus loin, à sa plus simple expression, avec un article sur Lance Armstrong en Corse, sujet pour le moins décalé). Un petit édito en bas, et une architecture centrale avec une moitié d'international, un quart de France, un quart d'économie : voilà des proportions qui satisfont.

4/ La grande nouveauté, outre la Une, tient à la "contre-enquête" qui s'étale sur trois pages. Coup de chance pour les lecteurs d'égéa, cette première traite un sujet international (les relations Obama Sarkozy, avec deux pages sur le sujet, plus une troisième sur l'affaire de l'avion ravitailleur, et une conclusion futée. Bravo.

5/ Pour le reste, pas de grands changements. En fait, on a un quart du journal qui est consacré aux analyses et aux débats, ce qui est bien : c'est à mon avis la seule façon de survivre, face aux flux d'information et aux commentaires. Et d'ailleurs, un article d'Hervé Morin sur l'Otan, qu'il faut lire : mais rassurer vous, lecteur d'égéa, je vous donne très bientôt l'analyse de texte : il faut bien qu'égéa serve à qq chose en plus, n'est-ce pas ? Je note aussi qu'il y a une passionante interview du Gal Mc Chrystal en page 3 : non, vraiment, ils ont fait plein d'efforts pour qu'égéa dise du bien de leur maquette, ils nous ont soignés aux petis oignons.

Bref, le nouveau Monde, ça raccroche !

O. Kempf


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Egea 3534 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines