Magazine

Art’Eco : rien ne se perd tout se recycle !

Publié le 30 mars 2010 par Veosearch
"Pourquoi continuer à produire alors que l’on pourrait transformer l’existant ?". Voilà le leitmotiv du collectif Art'Eco, passé maître dans la transformation des déchets en œuvres d’art. Créé en 2009, il réunit des artistes touche-à-tout, spécialistes de l’éco-conception : photographes, vidéastes, paysagistes, sculpteurs. Créer pour l’amour de l’art, mais surtout pour éduquer, c’est le second pilier de la philosophie de l’association. Art’Eco mène une campagne contre le « tout jetable » auprès des écoles et des entreprises.

Art’Eco : rien ne se perd tout se recycle !
  • La récupération au cœur de la création

Le collectif Art'Eco voit le jour en avril 2009 lors du salon du Développement Durable en 2009. Gabrielle Baud, professeur d’arts plastiques à Verrière le Buisson (Essonne), puise son expérience dans les écoles où elle enseigne. Elle y réalise des ateliers d'arts plastiques ludiques pour sensibiliser les plus jeunes aux thématiques du tri et du recyclage.

Selon Gabriel Baud, le travail du collectif est "un échange de compétences entre plusieurs univers artistiques qui place la récupération de matériaux centre de la création". L’enseignante imagine Art'Eco en s’inspirant non d’une œuvre d’art, mais de la démarche écologique d’une association d’artistes lyonnais : artgens.net.

Art’Eco : rien ne se perd tout se recycle !

  • Créer pour sensibiliser

C’est une rencontre avec Marie-Laure Bruneau, photographe et vidéaste, qui donne naissance à l’association Art'Eco. La philosophie du collectif se dessine alors : "Pourquoi continuer à produire alors que l’on pourrait transformer l’existant ?". L’objectif est aussi d’interroger le public sur l’environnement à l’aide des arts plastiques.

Art’Eco met bien évidemment en vente ses œuvres, mais sa mission première est surtout pédagogique. Le collectif s’adresse à un public de tout âge et de toute catégorie socioprofessionnelle. Il s’est notamment distingué avec la fabrication de Trophées éco-conception pour le site Voyages-sncf.com : dotés d'un petit panneau solaire pour les faire tourner à la lumière.

Pour Art’Eco, le quotidien des entreprises est aussi une vraie source d’inspiration. Au programme : fabrication de sculptures et d’arbres géants en papier recyclé avec les mails inutilement imprimés.

  • Art’Eco et la biodiversité

Art'Eco ne fait pas que des adeptes dans le domaine de l’éco-conception. Au mois d’avril, le collectif exposera 3 fresques avec comme fil rouge le thème phare du moment : la biodiversité. En effet, l’ONU a sacré 2010 année de la biodiversité. Une façon de mettre « le poumon vert de la planète »  en perspective à travers l’art plastique. Ainsi, messages et chiffres se superposent sur trois fresques (3m sur 2m) pour représenter un thème : la forêt, les jardins, la mer. « On compte près de 4 milliards d’hectares de forêts dans le monde » ; « La forêt Amazonienne s’étend sur 7 millions de km2 = 10 fois la superficie de la France » ; « Entre 2000 et 2005, 7,3 millions d’hectares ont disparu chaque année », forment un aperçu du texte des fresques.

Le collectif Art'Eco exposera les trois fresques autour de la biodiversité au centre d’animation de Montgallet dans le 12ème arrondissement de Paris pendant tout le mois d'avril.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du collectif Art’Eco
(Source Durable.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Veosearch 96 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte